Le Venezuela commémore avec des exercices militaires la mort d'Hugo Chavez

Publié le à Caracas (AFP)

Au son d'une musique martiale, des milliers de soldats ont défilé vendredi dans les rues de Caracas dans le cadre des exercices militaires organisés dans tout le Venezuela pour l'anniversaire de la mort du président Hugo Chavez.

L'opération, baptisée "Bouclier bolivarien - Commandant suprême Hugo Rafael Chavez Frias 2021", rend hommage au fondateur de la "révolution bolivarienne", président de 1999 à 2013 et décédé le 5 mars 2013.

"Chavez vit, la patrie avance !", a lancé le ministre de la Défense Vladimir Padrino lors d'un rassemblement.

"La patrie se défend aujourd'hui avec plus de férocité et plus de fermeté face à l'impérialisme, c'est la tâche que vous nous avez confiée, mon commandant Chavez, et que nous avons remplie", a ajouté le ministre, en tenue militaire.

Deux groupes de soldats agitant des drapeaux vénézuéliens ont formé des colonnes humaines depuis le Fort Tiuna, la caserne où repose le corps d'Hugo Chavez, et depuis l'hôpital où il est décédé il y a huit ans.

Le président Nicolas Maduro, qui a pris le pouvoir après la mort de Chavez, affirme régulièrement que les Etats-Unis et la Colombie, ses plus grands rivaux régionaux, fomentent des projets d'attentat pour l'assassiner.

Il a mis à plusieurs reprises "en alerte maximale" la Milice bolivarienne, un corps composé de 4,5 millions de civils rattaché à l'armée vénézuélienne, créé en 2009 par Hugo Chavez afin de faire face à d'éventuelles intrusions dans le pays.

De telles opérations militaires sont fréquemment organisées dans le pays. Le nombre de militaires déployés au long du week-end n'a pas été divulgué.

"Nous garantissons la cohésion de nos forces armées (...) pour garantir la sécurité de la nation" et "nous préparer à nous défendre et à contre-attaquer contre toutes sortes de menaces, quelle que soit leur ampleur", a déclaré plus tôt dans la journée Remigio Ceballos, l'un des principaux chefs militaires du Venezuela.

Il est l'un des 19 hauts fonctionnaires du régime de Nicolas Maduro récemment sanctionnés par l'Union européenne pour leur rôle dans des actes et décisions portant atteinte à la démocratie et à l'Etat de droit au Venezuela.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info