Les autorités américaines déçues du refus britannique d'extrader Assange

Publié le à Washington (AFP)

Le ministère américain de la Justice s'est dit lundi "extrêmement déçu" par le refus de la justice britannique d'extrader le fondateur de Wikileaks Julian Assange vers les Etats-Unis.

"Nous sommes satisfaits que les Etats-Unis l'aient emporté sur tous les arguments juridiques qu'ils ont soulevés", a précisé le ministère dans un communiqué.

"Nous continuerons à demander l'extradition de M. Assange vers les Etats-Unis", ont ajouté les autorités américaines.

La justice britannique a estimé que M. Assange risquait "des conditions d'isolement quasi total" dans le système carcéral américain. Elle a donc refusé l'extradition "pour des raisons de santé mentale".

Les Etats-Unis ont notifié le tribunal de leur intention de faire appel de la décision.

La présidence de Donald Trump a lancé des poursuites judiciaires à l'encontre de l'Australien de 49 ans pour la publication de centaines de milliers de documents confidentiels.

M. Assange reste dans l'immédiat détenu dans la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres avant une audience mercredi pour examiner une demande de mise en liberté.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info