Les Oscars de retour à Hollywood, le grand soir pour "CODA"?

Publié le à Hollywood (Etats-Unis) (AFP)

Après un déménagement forcé pour cause de pandémie, les stars ont retrouvé dimanche le traditionnel tapis rouge des Oscars sur Hollywood Boulevard pour une compétition des plus serrées, où les favoris "CODA", "Power of the Dog" et "Belfast" s'affrontent pour la récompense suprême du meilleur long-métrage.

Parmi les vedettes qui se pressaient sous le soleil californien, certaines avaient ajouté aux smokings ou robes de soirée de rigueur un ruban bleu portant l'inscription #WithRefugees ("avec les réfugiés") pour exprimer leur solidarité avec les civils chassés par les conflits, en Ukraine ou ailleurs dans le monde.

C'était notamment le cas de l'actrice sud-coréenne Youn Yuh-jung, récompensée l'an dernier aux Oscars pour "Minari", et de sa collègue Jamie Lee Curtis.

Western sombre et psychologique sur des hommes n'assumant pas leur sexualité, "The Power of the Dog" a longtemps fait figure de favori pour cette soirée phare d'Hollywood.

Mais depuis quelques semaines, "CODA", comédie dramatique pleine d'optimisme adaptée du succès français "La Famille Bélier", est revenue au grand galop.

Le film, qui suit une lycéenne déchirée entre la passion qu'elle se découvre pour la chanson et sa famille, dont tous les autres membres sont sourds et dépendent d'elle pour communiquer avec le monde des entendants, a raflé l'un après l'autre tous les prix décernés par les syndicats de l'industrie du cinéma américaine.

Ce film à petit budget, diffusé par Apple TV+, est désormais en tête des pronostics des experts du secteur, devant "The Power of the Dog", un film Netflix.

En troisième position figure l'outsider "Belfast", évocation en noir et blanc de l'enfance de Kenneth Branagh au milieu des violences nord-irlandaises de la fin des années 1960.

"C'est une course entre deux ou trois chevaux", confirme Clayton Davis, spécialiste des prix cinématographiques pour le magazine Variety, une référence dans le domaine.

Pour lui, la "dynamique" des derniers jours jouait en faveur de "CODA". "Ces deux dernières années ont été très difficiles pour tout le monde. Et +CODA+ est positif, réconfortant. Je crois que les votants sont d'humeur à se sentir bien", a-t-il dit à l'AFP.

- Netflix contre Apple TV+ -

Nombre de professionnels ont été dithyrambiques sur "The Power of the Dog", relevant ses prouesses esthétiques et les performances des acteurs. Quatre d'entre eux (Benedict Cumberbatch, Kirsten Dunst, Jesse Plemons et Kodi Smit-McPhee) sont d'ailleurs en lice pour cette 94e édition.

Mais beaucoup d'autres ont aussi reproché au film de Jane Campion une certaine froideur. "Ce n'est pas la tasse de thé de tout le monde", relève Scott Feinberg, éditorialiste au magazine The Hollywood Reporter.

Cela peut s'avérer un handicap car l'étrange mode de scrutin préférentiel à plusieurs tours utilisé aux Oscars pour la catégorie du meilleur long-métrage privilégie généralement les films les plus consensuels.

Mais une surprise est toujours possible aux Oscars et la compétition "n'a jamais été aussi ouverte", a déclaré sous couvert de l'anonymat l'un des votants de l'Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les prestigieux trophées.

Atout dans la manche de "CODA", il s'agit d'un film indépendant à petit budget (15 millions de dollars) perçu cette année comme l'outsider et qui pourrait à ce titre s'attirer la sympathie des votants, même s'il est diffusé par Apple TV+.

Une victoire de "CODA" ou "The Power of the Dog" marquerait une première historique pour une plateforme de vidéo à la demande dans la catégorie phare du meilleur long-métrage.

- Will Smith et Jessica Chastain? -

Chez les acteurs, le grand favori est cette année le toujours très populaire Will Smith, qui joue le père des championnes Serena et Venus dans "La Méthode Williams".

L'une des vedettes de "CODA", Troy Kotsur, tient la corde pour l'Oscar du meilleur second rôle masculin. L'acteur sourd, qui incarne le père aimant mais parfois démuni d'une adolescente entendante, a fait un tabac dans les différents prix cinématographiques cette saison.

Côté actrices, la compétition est rude mais Jessica Chastain, méconnaissable dans son rôle de télévangéliste de "Dans les yeux de Tammy Faye", paraît la mieux placée. Elle pourrait être menacée par Penelope Cruz, qui a séduit avec sa performance dans "Madres Paralelas" de Pedro Almodovar.

Ariana DeBose devrait l'emporter pour le second rôle féminin avec le remake de "West Side Story" par Steven Spielberg mais ce dernier semble mal parti pour s'imposer comme meilleur réalisateur face à Jane Campion, qui a de bonnes chances de remporter le deuxième Oscar de sa carrière de réalisatrice après "La Leçon de Piano".

Le grandiose space opera "Dune" devrait quant à lui se distinguer dans de multiples catégories techniques, de la photographie au son en passant par les effets spéciaux.

Les organisateurs espéraient que le coronavirus ne vienne pas une nouvelle fois bousculer la cérémonie: Lin-Manuel Miranda, candidat pour la très populaire chanson composée pour "Encanto", a renoncé à la soirée par précaution, son épouse ayant été testée positive.

Les Oscars ont besoin que cette 94e édition retrouve son public et une audience, en chute libre ces dernières années.

L'édition 2021 n'avait attiré que 10 millions de téléspectateurs, une baisse de 56% par rapport à l'année précédente qui avait déjà enregistré son niveau le plus bas de l'histoire.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info