Ligue 1: Mbappé prolonge l'état de grâce du PSG dans le "chaudron" de Saint-Etienne

Publié le à Saint-Étienne (AFP)

Le retour sur Terre était tout proche pour Paris, mais Kylian Mbappé a une nouvelle fois surgi. Cinq jours après sa victoire contre Manchester United (2-0) en Ligue des champions, le club parisien l'a emporté à Saint-Etienne (1-0), dimanche en clôture de la 25e journée de Ligue 1.

Paris n'est pas tombé dans le bouillonnant "chaudron" de Geoffroy-Guichard. Mieux, il reste bien installé dans le nuage qui le transporte depuis l'éclatante victoire à Old Trafford, le "Théâtre" de ses rêves de printemps européen. Grâce à qui ? Encore une fois Kylian Mbappé, auteur de l'unique but d'une rencontre cadenassée en fin de match (73e).

De quoi satisfaire le très perfectionniste Thomas Tuchel qui avait souhaité maintenir le niveau de concentration de son équipe lors de la série de 5 matches avant le 8e de finale retour de Ligue des champions contre "ManU", le 6 mars.

Les Verts de Jean-Louis Gasset, qui avaient manqué d'un rien l'exploit l'an dernier (1-1), n'ont pas su rééditer une telle performance pour l'emporter, à l'image de leurs rivaux de l'Olympique Lyonnais, il y a 15 jours.

Conséquence au classement, Saint-Etienne (5e, 40 points) manque l'occasion de revenir à trois points du podium, et voit l'OM de Mario Balotelli (4e, 40 pts) les dépasser à la différence de buts.

- Turnover et sang neuf -

Pour apporter du sang-neuf à son équipe, toujours privée de Neymar, Edinson Cavani et Thomas Meunier, l'entraîneur parisien a laissé au repos Marco Verratti et mis sur le banc Gianluigi Buffon et Presnel Kimpembe, au bénéfice respectivement de Leandro Paredes, Alphonse Aréola et Moussa Diaby.

Tout en innovant encore une fois sur le plan tactique. Marquinhos, auteur d'un match remarquable en sentinelle contre le club anglais, a retrouvé la défense centrale dans un système à trois défenseurs, laissant Juan Bernat évoluer... aux côtés de Leandro Paredes au milieu de terrain !

Mais dans un match cadenassé, loin du rythme "Champions League", le pari ne s'est pas révélé payant, tant Paris a paru émoussé et incapable d'accélérer le jeu sur une pelouse en très mauvais état.

C'est "Sainté", poussé par une atmosphère "populaire et enfumée" des grands soirs, qui s'est montré le plus dangereux dès l'entame, à l'image de la première frappe cadrée de la rencontre signée Monnet-Paquet (11e).

Mais quand Paris s'est mis à jouer son jeu, les Verts ont été proches de rompre, comme sur les centres de Diaby (13e, 33e), ce contrôle orienté magique de Draxler suivi toutefois d'une frappe largement au-dessus (19e), ou encore ce contre initié par Di Maria mais conclu par un arrêt de Ruffier sur la frappe de Mbappé (20e).

- Mbappé, l'inévitable héros -

Ce manque criant de précision dans le dernier geste chez les Parisiens a laissé Saint-Etienne croire en ses chances, dans le sillage d'un Monnet-Paquet dangereux dans son rôle de piston droit. Insuffisant toutefois pour déclencher l'étincelle qui ferait basculer la rencontre.

Aux retours des vestiaires, Julian Draxler a manqué une occasion en or. Après un décalage impeccable de Di Maria, l'Allemand a finalement perdu son duel face à Ruffier (54e).

Après l'entrée de Dagba à la place de Bernat (60e), "Sainté" a joué le coup à fond, avec plusieurs centres très chauds dans la surface parisienne (61e, 62e), ou encore une tête dangereuse de l'inévitable Monnet-Paquet (63e).

Sur un éclair, Di Maria a ensuite failli faire mouche mais sa vicieuse frappe croisée est passée de peu à côté (67e).

Dans ce match étrange, où les occasions se sont enchaînées d'un camp à l'autre, c'est encore une fois Kylian Mbappé qui a joué le rôle de sauveur (73e). Servi à la limite du hors-jeu par Alves, le champion du monde ne s'est pas posé de questions en reprenant le ballon d'une volée acrobatique imparable.

En inscrivant son 19e but en L1 cette saison, le prodige parisien (20 ans) trône plus que jamais en tête du classement des buteurs. Et prouve encore une fois qu'il est capable de porter le PSG à lui seul, en l'absence de Neymar et Cavani.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Même si cela ne vous enchante pas, vous devez vous plier aux exigences de votre activité.

Taureau

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ami avant de prendre une décision.

Gémeaux

Ne vous mêlez pas systématiquement des affaires des autres. Balayez d’abord devant votre porte.

Cancer

Votre activité professionnelle revient au cœur de vos préoccupations. Vous êtes face à un choix.

Lion

Il n’est pas trop tard pour prendre une bonne résolution financière. Ne vous enfoncez pas davantage.

Vierge

L’ambiance familiale est au beau fixe et votre vie de couple harmonieuse. Que demander de plus ?

Balance

De nouveaux contacts vous ouvrent de belles perspectives dans votre cadre de travail. Vous pouvez les saisir sans crainte.

Scorpion

Vous constatez beaucoup de jalousie tout autour de vous. Vous préférez l’ignorer.

Sagittaire

Optimiste comme souvent vous pouvez l’être, vous vivez aujourd’hui l’instant présent sans vous poser de question.

Capricorne

Vous redoublez de vigilance dans votre cadre professionnel. Vous ne voulez pas prendre le risque de perdre un avantage.

Verseau

C’est le volet financier d’un contrat qui vous préoccupe aujourd’hui. Lisez bien entre les lignes.

Poissons

Vous avez une bonne concentration, idéal si vous devez faire preuve de précision, au travail ou dans une activité.

Notre sélection d'annonces