Litiges US/BNP: les autorités américaines veulent voir des têtes tomber (presse)

Publié le à Paris, 31 mai 2014 (AFP)

Les autorités américaines tentent d'obtenir le licenciement d'employés de BNP Paribas, en plus d'une amende de 10 milliards de dollars, dans le litige les opposant à la banque française accusée d'avoir enfreint l'embargo américain contre le Soudan ou l'Iran, selon le Wall Street Journal (WSJ).

"Les autorités américaines cherchent à punir individuellement des salariés de BNP Paribas et poussent la banque à licencier au moins une dizaine de personnes", affirme le quotidien financier, citant des sources proches du dossier.

"Le département des services financiers de New York fait pression pour obtenir les punitions les plus sévères, y compris le licenciement de salariés et une suspension temporaire du droit de la banque à effectuer des transactions en dollars, dans le cadre d'un éventuel accord avec le département de la Justice", poursuit le journal.

La BNP "n'a pas accepté ces demandes, et il n'est pas sûr que qui ce soit soit licencié ou qu'un accord soit finalisé", précise le WSJ.

D'autant que le nombre d'années qui se sont écoulées depuis les faits reprochés à la BNP "pourrait empêcher que des poursuites criminelles soient engagées contre des employés impliqués dans des transactions illégales, ce qui agace les procureurs", souligne le quotidien.

Les procureurs sont aussi "mécontents de la réponse initiale de la banque à leurs demandes de documents ou d'entretiens avec des employés en 2009", jugée "lente ou incomplète".

Outre le licenciement de salariés, les autorités américaines exigent trois autres éléments de la BNP, affirme le journal: un plaider-coupable, une amende de plus de dix milliards de dollars et une suspension temporaire de la possibilité pour la banque d'effectuer des transactions en dollar à New York.

Selon le quotidien, c'est "l'étendue des efforts faits pour échapper aux sanctions contre le Soudan" qui a le plus "alerté" les autorités américaines.

Si les transactions visées par la justice américaine, qui ont eu lieu entre 2002 et 2009, sont licites au regard du droit international, le fait qu'elles aient été libellées en dollars permet au droit américain de s'appliquer.

emi/ih/pb

BNP PARIBAS

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Soyez un peu plus à l’écoute de ceux qui vous entourent. Ne leur donnez pas l’impression que vous êtes indifférent.

Taureau

Il n’est pas impossible que vous vous sentiez rejeté dans votre cadre professionnel. Vous déplorez l’attitude de certaines personnes.

Gémeaux

Vous voulez quelque chose mais vous ne savez pas comment l’obtenir. Vos démarches sont vaines.

Cancer

Vous savez positiver dès qu’un problème apparaît. Vous ne vous laissez pas envahir par le doute.

Lion

Si vous êtes généreux avec vos proches, vous savez aussi vous imposer des limites pour ne pas tomber dans le rouge.

Vierge

Vous allez de l’avant en vous libérant d’anciens schémas qui vous ralentissaient.

Balance

Des préoccupations financières freinent votre enthousiasme pendant quelques jours. Vous attendez une rentrée.

Scorpion

De gros changements professionnels vous sont suggérés ou imposés, selon votre situation du moment.

Sagittaire

On vous impose des limites, vous qui adorez les dépasser. Vous allez sûrement vous sentir frustré.

Capricorne

Vous pouvez enfin déployer votre créativité ou votre originalité trop souvent refoulée.

Verseau

Ne doutez pas de vous et de vos capacités. Vous avez plus de ressources que vous ne le pensez.

Poissons

Votre secteur relationnel est fortement sollicité. Vous êtes par ailleurs déçu par l’attitude de quelques personnes.

Notre sélection d'annonces