Masters 1000 de Paris: Humbert échoue à un point du dernier carré, Nadal au rendez-vous

Publié le à Paris (AFP)

Ugo Humbert a échoué à rejoindre le dernier carré pour un point au Masters 1000 de Paris-Bercy contre Milos Raonic vendredi. Rafael Nadal, en quête d'un premier trophée dans la salle parisienne, est lui au rendez-vous.

Une fois de plus, comme lors de deux de ses trois premiers matches à Bercy (contre Ruud et Tsitsipas), tout s'est joué au tie-break du set décisif pour Humbert : le jeune Français (22 ans, 34e) y a mené 5 points à 1, puis 6-4, s'offrant ainsi deux balles de match pour son premier quart de finale en Masters 1000. Mais Raonic a remporté l'échange de trente coups qui a suivi, et enchaîné avec un ace. Quatre points plus tard, c'est le redoutable serveur canadien qui s'imposait 6-3, 3-6, 7-6 (9/7).

"J'aurais dû aller un peu plus au filet", pointe pour seul regret Humbert, qui n'a "pas le souvenir" d'avoir perdu un match après avoir eu une occasion de conclure.

"A chaud, je suis déçu. Mais depuis deux, trois semaines, je sens que je suis en progrès. J'ai fait des bons matches contre des bons joueurs, je sens que j'ai le niveau", relativise-t-il. "Pour passer encore un cap, il y a encore des choses à améliorer".

- Humbert dans le top 30 -

Cette défaite marque la fin d'une série de huit victoires d'affilée pour Humbert, vainqueur il y a une dizaine de jours à Anvers du deuxième trophée de sa jeune carrière, après celui soulevé à Auckland à janvier. Elle marque aussi sa fin de saison, puisqu'il a décidé de ne pas jouer à Sofia la semaine prochaine.

Son enthousiasmant parcours parisien va toutefois lui permettre de se faire une place parmi les trente meilleurs joueurs mondiaux lundi. Un palier pas anodin, qui ouvre notamment le statut de tête de série en Grand Chelem. Et la traduction au classement de son ascension discrète mais régulière, malgré une année 2020 largement chamboulée par la pandémie de Covid-19.

Humbert attend déjà la suite avec gourmandise: place pour l'instant au repos, avant de "prendre le temps de bien me préparer pour la saison prochaine, ça me rend heureux rien que d'y penser !", sourit-il sincèrement.

Loin d'être aussi à l'aise dans l'est parisien qu'il ne l'est sur la terre battue de Roland-Garros, où il a triomphé pour la treizième fois il y a moins d'un mois, Nadal est lui au rendez-vous des demi-finales.

Mais comme pour son entrée en scène face à Feliciano Lopez (64e) mercredi, l'Espagnol a eu besoin de trois sets pour renverser un autre de ses compatriotes, Pablo Carreño Busta (15e), finalement battu 4-6, 7-5, 6-1.

- Schwartzman au Masters -

"M'en sortir après avoir été mené 0-40 dans le premier jeu du deuxième set a été très important", observe "Rafa", alors sérieusement bousculé par Carreño.

Voilà Nadal dans le dernier carré pour la cinquième fois dans la salle parisienne. Il n'y a jusque-là joué qu'une finale, en 2007, perdue contre David Nalbandian.

Y vaincra-t-il le signe indien ?

Bercy est un des trois Masters 1000 qui lui résiste encore, avec Miami (dur extérieur) et Shanghai (dur indoor).

Surtout, sur une surface qui arrive en fin de saison et met en plus ses genoux endoloris à rude épreuve, le Majorquin n'a remporté qu'un titre tout au long de sa prestigieuse carrière. Et ça date: c'était il y a quinze ans, à Madrid.

Il y a un an, Nadal avait dû déclarer forfait avant sa demi-finale prévue contre Denis Shapovalov.

Si Raonic va affronter le Russe Daniil Medvedev (5e), tombeur de Diego Schwartzman 6-3, 6-1, le N.2 mondial ne connaît pas encore le nom de son adversaire.

Sèchement battu, Schwartzman a de quoi se consoler avec le dernier billet qualificatif pour le Masters de fin d'année à Londres (15-22 novembre, à huis clos). Une première pour l'Argentin de 28 ans, qui vient récompenser sa meilleure saison, marquée notamment par une récente demi-finale à Roland-Garros.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info