Mondial-2022: entre Italie et Portugal, il y aura au moins un déçu

Publié le à Paris (AFP)

Le Portugal de Cristiano Ronaldo aux prises avec l'Italie championne d'Europe en titre: au moins l'un de ces deux mastodontes ratera le Mondial-2022 au Qatar puisque le tirage au sort des barrages, vendredi, les a placés dans le même mini-tournoi à quatre fin mars.

La main innocente de l'ancien international portugais Tiago a écrit le scénario le plus redouté par la "Seleçao" et la "Nazionale".

Les deux derniers vainqueurs du Championnat d'Europe ont été mis en concurrence pour un seul billet qualificatif pour la Coupe du monde 2022 (21 novembre - 18 décembre).

Dans leur mini-tournoi, prévu entre le 24 et le 29 mars, ils s'affronteront en finale s'ils remportent leur demi-finale, sur manche sèche: face à la Macédoine du Nord pour l'Italie, et la Turquie pour le Portugal.

Les coéquipiers de Marco Verratti partiront avec un handicap, puisque ce sont ceux de Bernardo Silva qui accueilleront la finale s'ils s'affrontent, comme l'a décidé le tirage au sort.

"C'est très difficile parce que la Macédoine du Nord est une bonne équipe et si nous passons ce tour, nous jouerons la finale soit au Portugal soit en Turquie, c'est très dur", a réagi le sélectionneur italien Roberto Mancini.

Décidémment, la "Nazionale" partage une histoire tumultueuse avec les barrages, après le traumatisme de 2018 qui a vu la Suède priver l'Italie de sa première Coupe du monde depuis 1958.

L'euphorie née de l'Euro remporté cet été paraît bien loin pour une équipe qui n'a gagné que deux des sept matches qu'elle a disputés depuis son sacre à Wembley contre l'Angleterre.

Le Portugal de son homologue Fernando Santos présente un meilleur bilan dans les barrages, s'étant qualifié par cette voie-là en 2010 et 2014.

Mais avant d'envisager le choc contre l'Italie, la "Seleçao" devra battre la Turquie de Burak Yilmaz, invaincue depuis la prise de fonctions de son sélectionneur allemand Stefan Kuntz (3 victoires, 1 nul).

- Possible duel Lewandowski-Ibrahimovic -

Entre les superstars Robert Lewandowski et Zlatan Ibrahimovic, il y aura aussi un déçu, puisque la Pologne et la Suède ont été reversées dans le même mini-tournoi à quatre.

Les Polonais joueront en demi-finale en Russie, quand les Suédois affronteront la République tchèque. La finale sera jouée sur le terrain du vainqueur entre la Russie et la Pologne.

"Nous affronteront des adversaires exigeants mais qui ne sont pas hors de notre portée", a réagi le président de la Fédération polonaise, Cezary Kulesza.

Par contre, tout est ouvert dans la voie A. L'Ecosse et l'Ukraine, qui s'affronteront, ainsi que le pays de Galles et l'Autriche, l'autre affiche des demi-finales, présentent des profils similaires.

Gareth Bale et les Gallois, qui accueilleront la demi-finale et potentiellement la finale s'ils y sont, partiront avec le statut de favori.

Pour l'Ukraine, c'est une belle opportunité aussi pour enfin passer les barrages, après quatre éliminations consécutives à ce stade (1998, 2002, 2010, 2014).

Enfin, la Fifa a également déterminé par tirage au sort les barrages intercontinentaux: le représentant de l'Asie affrontera celui de l'Amérique du sud. L'autre affiche oppose l'équipe issue des éliminatoires de l'Océanie contre une équipe de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info