Moto: Valentino Rossi pilotera en 2021 pour Yamaha-SRT

Publié le à Barcelone (AFP)

Valentino Rossi, la légende italienne du MotoGP, pilotera en 2021 pour l'écurie Yamaha-SRT, prolongeant ainsi d'au moins un an sa carrière déjà riche de sept titres de champion du monde dans la catégorie reine, a annoncé cette écurie samedi.

Rossi, 41 ans, passera ainsi de l'écurie d'usine Yamaha à l'écurie satellite Sepang Racing Team (SRT). Il permutera ainsi avec le Français Fabio Quartararo, 21 ans, qui quittera lui SRT pour rejoindre l'écurie d'usine.

"C'est un immense honneur d'accueillir Valentino Rossi, un pilote iconique et légendaire, au sein de notre écurie l'an prochain. Son expérience sera un immense atout pour notre équipe qui entamera alors sa 3e saison en MotoGP et nous apprendrons certainement beaucoup de lui", a affirmé Razlan Razali, le team principal de l'équipe malaisienne.

SRT n'est arrivée en MotoGP qu'en 2019 mais s'est tout de suite imposée au sommet avec Fabio Quartararo, lui-même débutant, qui a obtenu plusieurs podiums et pole-positions.

Le pilote français est actuellement 2e au classement provisoire du championnat du monde.

Rossi aura comme coéquipier l'an prochain au sein de SRT son compatriote Franco Morbidelli, 25 ans, qui a lui-même remporté sa première course en MotoGP il y a quinze jours au GP de Saint-Marin.

Si l'annonce de la signature de Rossi pour l'écurie satellite du constructeur japonais était attendue, elle confirme toutefois que le pilote italien ne veut pas s'engager pour plus d'un an alors qu'il est déjà, et de loin, le doyen du plateau et qu'il n'a pas remporté un Grand Prix depuis trois ans.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info