Nouveau rassemblement de "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées

Publié le à Paris (AFP)

Trois cents "gilets jaunes" étaient rassemblés dimanche dans le calme sur les Champs-Elysées pour une nouvelle mobilisation, trois mois jour pour jour après le début de ce mouvement de contestation qui fragilise l'exécutif, a constaté une journaliste de l'AFP.

Au lendemain de l'acte 14, les manifestants, réunis depuis 11H00 près de la place de l'Etoile, doivent s'élancer sur la célèbre artère parisienne pour rallier le Champ-de-Mars dans l'après-midi.

Mobilisée depuis la première journée d'action le 17 novembre, Martine Bonfilloup, 55 ans, est venue dimanche "montrer que le mouvement ne s'essouffle pas". "Vous avez vu que l'essence a réaugmenté ? La classe moyenne, on est taxé au maximum", affirme-t-elle.

Samedi, le ministère de l'Intérieur avait dénombré 41.500 manifestants en France et 5.000 à Paris, des chiffres en recul par rapport à la semaine précédente mais régulièrement contestés par les "gilets jaunes".

Aux côtés de banderoles appelant à la mise en place d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC) ou dénonçant les "mutilations de civils" par les forces de l'ordre, certains manifestants brandissaient dimanche des drapeaux aux couleurs de la CGT, suscitant des crispations chez d'autres.

"Cassez-vous la CGT! Vous servez à rien, vous êtes les suce-boules du gouvernement", crie Julien Dubois, un Parisien de 38 ans. "Que la CGT vienne avec les +gilets jaunes+, je veux bien mais qu'ils cachent leurs drapeaux. Ils servent à rien. Si le peuple est dans la rue c'est que eux n'ont rien fait", explique-t-il par la suite.

Agée de 16 ans, Lola est, elle, venue protester contre la réforme du lycée et de l'université qu'elle compare à un "tri sélectif". "J'ai des grands-parents qui gagnent pas beaucoup. Ils peuvent vraiment pas vivre. Je voulais voir de mes propres yeux le mouvement et montrer qu'il y avait aussi les lycéens les étudiants", dit-elle.

L'acte 14 du mouvement samedi s'est déroulé sans incidents majeurs à Paris mais a été marqué par des heurts à Toulouse et Bordeaux, deux autres places fortes de la contestation.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Même si cela ne vous enchante pas, vous devez vous plier aux exigences de votre activité.

Taureau

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ami avant de prendre une décision.

Gémeaux

Ne vous mêlez pas systématiquement des affaires des autres. Balayez d’abord devant votre porte.

Cancer

Votre activité professionnelle revient au cœur de vos préoccupations. Vous êtes face à un choix.

Lion

Il n’est pas trop tard pour prendre une bonne résolution financière. Ne vous enfoncez pas davantage.

Vierge

L’ambiance familiale est au beau fixe et votre vie de couple harmonieuse. Que demander de plus ?

Balance

De nouveaux contacts vous ouvrent de belles perspectives dans votre cadre de travail. Vous pouvez les saisir sans crainte.

Scorpion

Vous constatez beaucoup de jalousie tout autour de vous. Vous préférez l’ignorer.

Sagittaire

Optimiste comme souvent vous pouvez l’être, vous vivez aujourd’hui l’instant présent sans vous poser de question.

Capricorne

Vous redoublez de vigilance dans votre cadre professionnel. Vous ne voulez pas prendre le risque de perdre un avantage.

Verseau

C’est le volet financier d’un contrat qui vous préoccupe aujourd’hui. Lisez bien entre les lignes.

Poissons

Vous avez une bonne concentration, idéal si vous devez faire preuve de précision, au travail ou dans une activité.

Notre sélection d'annonces