Pakistan: les talibans à la recherche d'un nouveau chef

Publié le à Miranshah (Pakistan) (AFP)

Le conseil central des talibans pakistanais était réuni samedi pour choisir un successeur au chef du mouvement, Hakimullah Mehsud, tué la veille par un drone américain, alors que le gouvernement accusait Washington de vouloir saborder les pourparlers de paix avec cette nouvelle frappe.

Hakimullah Mehsud, trentenaire promu chef du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) en 2009 après la mort de son mentor Baitullah Mehsud, a été tué avec quatre de ses proches vendredi par un drone près de Miranshah, capitale du Waziristan du Nord, district tribal du nord-ouest du Pakistan qui est l'épicentre de la mouvance jihadiste dans la région.

Des funérailles secrètes ont eu lieu vendredi soir en présence de commandants des talibans dans le village du Waziristan où Hakimullah Mehsud a été tué, ont indiqué des sources au sein des insurgés.

La mort du chef du TTP, mouvement responsable de très nombreux attentats qui ont fait des milliers de morts au Pakistan depuis six ans, est un coup dur pour les rebelles islamistes, mais aussi, du moins à court terme, pour le gouvernement, qui misait sur des pourparlers avec les talibans pour pacifier le pays.

"Ces sept dernières semaines, nous avons, pas à pas, tenté de faire évoluer le processus qui pouvait déboucher sur la paix au Pakistan, et qu'avez-vous fait?", s'est exclamé samedi soir, à l'adresse des Etats-Unis, le ministre pakistanais de l'Intérieur Chaudhry Nisar.

"Vous l'avez sabordé la veille, 18 heures avant qu'une délégation officielle d'oulémas (des dignitaires religieux) ne s'envole pour Miranshah pour transmettre (une) invitation officielle" aux rebelles, a-t-il déclaré.

"Le gouvernement du Pakistan ne considère pas cette frappe de drone comme une attaque contre un individu, mais comme une attaque contre le processus de paix", a lancé le ministre de l'Intérieur.

Furieuses, les autorités pakistanaises ont convoqué d'urgence l'ambassadeur américain à Islamabad, Richard Olson.

Toutefois, malgré la mort de Hakimullah Mehsud, le Pakistan souhaite continuer à oeuvrer au processus de paix, a déclaré le ministre de l'Information, Pervez Rasheed.

"Nous pouvons dire cette fois-ci que ce tir de drone visait les pourparlers de paix, mais nous n'allons pas laisser mourir ces pourparlers", a déclaré M. Rasheed lors d'un point de presse.

"L'avenir des pourparlers de paix sera difficile", a estimé Jan Achakzaï, porte-parole de la Jamaat Ulema-e-Islam (JUI-F), un parti islamiste chargé justement d'établir le lien entre les rebelles et le gouvernement. "Ce sera un défi, car de nombreux acteurs tentent de les saboter. Mais cela ne devrait pas avoir raison de la volonté du gouvernement d'aller de l'avant", a-t-il dit.

Le destin des pourparlers de paix semble désormais être dans le camp des insurgés, dont la direction était réunie en conclave depuis le début de la journée dans les zones tribales du nord-ouest afin de choisir le successeur de Hakimullah Mehsud, selon des sources talibanes.

Le successeur de Mehsud

Plusieurs noms étaient déjà évoqués, dont Qari Walayat Mehsud, un cousin de Hakimullah, Asmatullah Shaheen, chef du conseil central des talibans, Khan Said "Sajna", actuel numéro deux de la rébellion, et le mollah Fazlullah, commandant qui avait pris le contrôle de la vallée de Swat de 2007 à 2009 avec ses hommes.

"Le conseil central écoute les opinions de tous ses membres et des commandants", a déclaré à l'AFP un cadre de la rébellion requérant l'anonymat. "Le choix pourrait prendre du temps, car les membres de la choura (conseil central, ndlr) changent constamment de lieu de rencontre" en raison des craintes de nouvelle attaque de drone, a-t-il ajouté.

Les insurgés se sont réunis dans un lieu gardé secret des zone tribales et devaient rester en contact avec des commandants se trouvant sur le terrain et n'ayant pu se rendre d'urgence à cette réunion de la choura.

Si le Pakistan a dénoncé cette nouvelle frappe de drone américaine, il aurait toutefois donné par le passé son accord à des tirs de ces appareils sans pilote en territoire pakistanais, selon des responsables et des documents révélés au cours des dernières années.

"Le Pakistan joue un double jeu. D'un côté, il soutient les Etats-Unis, et de l'autre, il veut parler avec nous. Nous discuterons avec le Pakistan lorsque les tirs de drones auront cessé", a ainsi déclaré à l'AFP Azam Tariq, un commandant taliban, précisant que la choura devait encore déterminer la marche à suivre concernant le fragile processus de paix.

Les autorités restaient par ailleurs sur le qui-vive, craignant une nouvelle vague d'attentats en représailles à la mort de Hakimullah Mehsud, tué par un drone américain dans les zones tribales comme son prédécesseur Baitullah.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Des discussions autour de l’argent sont inévitables ce week-end. Cela met des tensions dans le couple.

Taureau

Généreux, vous avez envie de faire plaisir à tout le monde. Il vous faudra tout de même faire un choix.

Gémeaux

Vous tenez compte des désirs, des envies de votre partenaire, quitte à faire quelques concessions.

Cancer

Ne précipitez pas les choses. Une décision nécessite davantage de réflexion et surtout de préparation.

Lion

Vous avez un caractère très lunatique ce week-end. Cela commence à agacer votre entourage.

Vierge

Vous évoluez dans une certaine euphorie professionnelle. Vous vous projetez déjà très loin dans l’avenir.

Balance

Vous réunissez vos proches. Vous revoyez certaines personnes après un long moment sans nouvelles.

Scorpion

Vous avez beaucoup de mal à retrouver votre motivation. C’est votre univers professionnel qui est le plus affecté.

Sagittaire

L’ambiance familiale est au beau fixe. Vous mettez à profit ces moments de complicité pour aborder des sujets plus délicats.

Capricorne

Vous êtes prêt à faire un pas vers une personne envers laquelle vous êtes en froid depuis un bon moment déjà.

Verseau

Votre situation professionnelle est un peu compliquée en ce moment. Vous réfléchissez à d’autres pistes.

Poissons

Vous renforcez votre union amoureuse en déclarant vos sentiments à votre moitié.

Notre sélection d'annonces