Pelé quitte l'hôpital, mais suivra une chimiothérapie

Publié le à Sao Paulo (AFP)

L'ancien footballeur de légende Pelé, 80 ans, est sorti jeudi de l'hôpital où il avait été admis il y a un mois pour subir l'ablation d'une tumeur "suspecte", mais devra suivre une chimiothérapie.

"Edson Arantes do Nascimento a été autorisé à sortir de l'hôpital ce jeudi matin. Son état de santé est stable et il suivra une chimiothérapie, après son opération pour retirer une tumeur au côlon, le 4 septembre", a expliqué dans un communiqué l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo.

Même si ce bulletin médical ne cite pas le mot "cancer", la chimiothérapie est habituellement utilisée pour traiter cette maladie.

"Quand le chemin est difficile, célébrez chaque étape du périple. Concentrez vous sur votre bonheur. C'est vrai que je ne peux plus sauter, mais ces derniers temps j'ai levé plus souvent le poing en l'air qu'à l'habitude. Je suis très heureux de rentrer à la maison", a écrit Pelé sur ses comptes Facebook et Instagram après être sorti de l'hôpital.

Le triple champion du monde brésilien avait été admis à l'hôpital le 31 août pour des examens de routine où une tumeur "suspecte" au côlon a été détectée. Il a été opéré quatre jours plus tard.

Le résultat de la biopsie de la tumeur n'a toujours pas été rendu public.

Le "Roi" du football a ensuite passé une dizaine de jours dans une unité de soins intensifs, où il est retourné brièvement quelques jours plus tard en raison de difficultés respiratoires.

"Sa tumeur a probablement des facteurs d'agressivité. Le point positif c'est que le cancer du côlon, même avec des métastases, peut être traité", a déclaré à l'AFP l'oncologue Marco Saramago, qui travaille dans plusieurs centres médicaux de Rio de Janeiro.

L'hôpital n'a publié que très peu de bulletins officiels et de nombreuses rumeurs ont circulé sur l'état de santé de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps.

- Messi félicité -

Une de ses filles, Kely Nascimento, a alors décidé de rassurer les fans avec des photos et vidéos montrant son père, toujours souriant et plein d'humour malgré une fatigue apparente.

On l'a vu notamment faire du vélo d'appartement, jouer aux cartes, ou chanter l'hymne de Santos, le club où il a brillé de 1956 à 1974, avant de rejoindre le New York Cosmos en fin de carrière.

Pelé a lui-même publié quelques informations sur son compte Instagram, qui compte plus de 7 millions d'abonnés.

Dans une de ces publications, il a tenu à féliciter l'Argentin Lionel Messi, qui a battu le 9 septembre son record du nombre buts marqués en sélection par un joueur sud-américain, avec 79 buts marqués, contre 77 pour le Brésilien.

"Quand la vie nous met au défi, c'est plus facile de faire face avec le sourire", a écrit Pelé mercredi matin.

"Il est de plus en plus fort et va poursuivre sa convalescence chez lui", a indiqué sa fille une heure plus tard.

Seul footballeur de l'histoire à avoir remporté trois fois la Coupe du Monde (1958, 1962, 1970), Pelé a fait très peu d'apparitions publiques ces dernières années.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, qui a fait près de 600.000 morts au Brésil, il est resté confiné dans sa résidence à Guaruja, cité balnéaire près de Sao Paulo.

- Déambulateur -

Dans un documentaire sur sa vie lancé en février par Netflix, on le voit se déplacer difficilement à l'aide d'un déambulateur.

L'ancien numéro 10 de la Seleçao, qui aura 81 ans le 23 octobre, a inquiété ses fans à plusieurs reprises en raison de sa santé fragile.

En avril 2019, il avait été hospitalisé à Paris en raison d'une infection urinaire sévère. De retour au Brésil, il s'était vu retirer un calcul rénal.

Fin 2014, Pelé avait déjà été victime d'une grave infection urinaire et placé en soins intensifs et sous dialyse.

Il n'a qu'un rein depuis l'époque où il était encore joueur. Une côte cassée pendant un match avait endommagé son rein droit qui avait fini par être retiré.

Le Brésilien est un des derniers monstres sacrés du football, après les décès de Johan Cruyff, en 2016, et surtout de Diego Maradona, en novembre 2020.

Pelé avait rendu un vibrant hommage au génie argentin, avec qui il avait entretenu une certaine rivalité par le passé, même s'ils n'ont pas joué à la même époque.

"Un jour, au ciel, nous jouerons ensemble dans la même équipe. Et ce sera la première fois que je lèverai le poing vers le ciel non pas pour célébrer un but, mais parce que je pourrai te donner l'accolade", avait-il déclaré.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info