Présidentielle : Yannick Jadot, héraut d'une "écologie qui réussit"

Publié le à Paris (AFP)

L'écologiste Yannick Jadot propose un programme autour de 120 propositions, liant étroitement mesures environnementales, économiques, sociales, de société et internationales.

De gauche, pro-européen et tenant d'une ligne pragmatique, il défend "une écologie qui réussit".

Yannick Jadot souhaite notamment la fermeture d'une dizaine de centrales nucléaires d'ici 2035. Il propose aussi la création d'un "ISF climatique" et une augmentation du SMIC de 10% en cours de mandat.

ENVIRONNEMENT/CLIMAT

- En plus des sept parcs éoliens en mer à venir, déploiement de 3.000 éoliennes terrestres supplémentaires et installation de 340 km² de panneaux solaires supplémentaires d’ici 2027. Développement du biogaz.

- Fermeture des réacteurs nucléaires actuels "au fur et à mesure de leur obsolescence", dont "une dizaine d’ici 2035".

- Dix milliards d'euros par an pour la rénovation des logements et bâtiments. Chèque-énergie de 400 euros pour six millions de ménages. Tarif social de l’énergie pour les plus modestes.

- Fin de la vente des véhicules thermiques neufs dès 2030. Incitation financière à la mobilité douce (vélo, co-voiturage...)

- Développement du train (petites lignes, fret...). Interdiction des lignes aériennes pour les trajets de moins de quatre heures en train.

AGRICULTURE

- Sortir de l'élevage industriel. Fin de l'élevage en cage d'ici 2025. Mesures pour mettre fin à la sur-pêche, à la pêche illégale. Développement de la vente en circuit court.

- Diviser par deux les engrais et les pesticides de synthèse d'ici 2027. Interdiction des néonicotinoïdes ("tueurs d'abeilles") et du glyphosate dès 2022.

- Nourriture 100% bio et locale d'ici 2027 dans les cantines publiques.

ECONOMIE/SOCIAL

- 25 milliards d'euros par an d'investissement dans la recherche des "filières" d'avenir en matière écologique.

- Création d'un Impôt sur la fortune (ISF) climatique pour les patrimoines supérieurs à 2 millions d'euros, générant au moins 15 milliards d'euros par an. Baisse de la TVA sur les produits et services écologiques.

- Mobilisation de l'épargne pour l'environnement, développement de l'économie sociale et solidaire. Alignement de la fiscalité des revenus du capital sur celle du travail.

- Augmentation du SMIC à 1.500 euros en cours de mandat. Revenu citoyen pour lutter contre la pauvreté.

- Allocations familiales fixées à 70 euros par mois et par enfant dès le premier.

- 700.000 nouveaux logements sociaux d'ici la fin du mandat.

SANTE/ENSEIGNEMENT

- Développement des soins palliatifs et droit à une "fin de vie choisie et assistée".

- Embauche et 100.000 infirmiers et infirmières. Les jeunes médecins devront débuter leur carrière dans les déserts médicaux.

- Recrutement de 65.000 enseignants, revalorisation des salaires. Remplacement de Parcoursup par un système "transparent".

JUSTICE/SECURITE/SOCIETE

- Un milliard d'euros, 3.000 magistrats et 8.000 agents de plus pour la Justice.

- Police nationale de proximité, lutte contre les contrôles de police discriminatoires, réforme de la justice des mineurs, création d'une police de l'environnement.

- Nouveau plan interministériel de lutte contre la radicalisation.

- Sortir la politique migratoire de "l'optique sécuritaire" en la confiant à un "grand ministère des Solidarités".

- Elargissement de la PMA. Reconnaissance de filiation facilitée pour les enfants nés par GPA à l'étranger.

- Légalisation du cannabis, avec production et vente encadrées par l'Etat.

- Lutte contre les discriminations hommes/femmes, congé de parentalité égal pour les deux parents.

- Egalité d'accès à des services publics de proximité à moins de 15 minutes.

INSTITUTIONS

- Reconnaissance du vote blanc, majorité électorale à 16 ans, loi de séparation des lobbies et de l'Etat. Référendum d'initiative citoyenne (RIC). Septennat non renouvelable pour le chef de l'Etat.

MONDE/DEFENSE

- Aller vers une "Europe fédérale". Renforcement du rôle du Parlement européen. Traité environnemental européen.

- Renégociation du règlement de Dublin sur les migrants.

- Maintien du budget des armées. Lutte contre les trafics d'armes, le mercenariat notamment. Favorable à une Europe de la défense.

- Aide au développement recentrée sur les "partenariats solidaires"

cr/cs/dch

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info