Régine Deforges: de l'insoumission à la respectabilité

Publié le à Paris (AFP)

Régine Deforges, auteur de "La bicyclette bleue" décédée jeudi à l'âge de 78 ans, a écrit une ?uvre féministe, défendant, avec son caractère bien trempé, une certaine idée de la liberté qui lui occasionna dans les années 70 bien des ennuis avec la censure.

Auteur d'une quarantaine de livres (jeunesse, fictions, anthologies, essais), la plus célèbre rousse de l'édition française - chevelure flamboyante et peau très claire mises en valeur par des tenues noires et dont le visage de chat évoquait une autre frondeuse, Colette - s'est rendue célèbre avec sa saga "La bicyclette bleue", entamée en 1983 et dont le dixième et dernier volume est paru en 2007.

Elle a vendu plus de dix millions d'exemplaires de cette série historique, largement traduite, portée par une documentation sans faille et une écriture claire, qui parle à tous. Un film en a été tiré, avec Laetitia Casta.

L'éditrice sulfureuse des années 70, la pétroleuse des prétoires, le diable roux des textes érotiques, connaissait enfin la réussite populaire.

"J'ai connu trop de succès à répétition, qui vont des livres pour enfants au point de croix, en passant par les anthologies érotiques. Les critiques ne savent pas dans quel tiroir me ranger, on parle de moi comme d'un phénomène mais jamais de mon travail, ce qui me navre", disait cette romancière délurée, fataliste et piquante, provocatrice et calme, collectionneuse d'objets religieux et de tapisseries rares.

Elle est née le 15 août 1935 à Montmorillon dans la Vienne. Elle s'inspirera de son adolescence pour raconter, dans "Le cahier volé" (1978), une histoire vraie: celle d'une jeune fille, ressemblant à s'y méprendre à Régine - violemment exclue de ce village pour avoir confié à son journal intime l'attrait que lui inspirait une camarade de son âge. "Cela a renforcé ce côté sauvage que j'avais déjà", a-t-elle dit.

Un traumatisme qu'elle n'oubliera jamais. Elle en reparlera en 2013 dans ses mémoires, "L'enfant du 15 août", y racontant par ailleurs ses rencontres avec des personnalités comme Romain Gary, l'abbé Pierre, Jacques Lacan ou François Mitterrand, qui l'emmenait dîner et lui parlait littérature.

- Procès en série -

Après une enfance dans le Poitou, elle traverse une adolescence tumultueuse, se marie à dix-huit ans et s'installe à Paris. Elle prend des cours de théâtre au cours Simon, fait un peu de mannequinat mais trouve sa vocation en devenant libraire au drugstore des Champs-E lysées.

Elle lance avec son amant et mentor, le célèbre éditeur Jean-Jacques Pauvert, sa maison d'édition, "L'Or du Temps". Son premier livre publié, en 1968, "Le Con d'Irène", de Louis Aragon, est saisi et l'éditrice condamnée pour "outrage aux bonnes m?urs" et privée de ses droits civiques.

C'est une époque jalonnée de procès. "Trois Filles de leur mère", de Pierre Louÿs ou "Lourdes, lentes" d'André Hardellet, figurent parmi les titres édités qui l'entraînent du côté de la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris.

"Comme à l'époque de mes 15 ans (ndlr: à Montmorillon), je baissais la tête pour cacher mon sourire, mes larmes aussi. Je me tenais fière et droite, m'évertuant à dissimuler la peur qui m'envahissait. Je crois que j'y réussis", a-t-elle raconté.

Pas facile en effet d'expliquer à une société française encore très corsetée sa définition de l'érotisme : "Libre, dénué de tout sens du péché, joyeux, païen et non pas didactique".

En 1975, elle écrit son premier livre: des entretiens avec l'auteur d'"Histoire d'O", "O m'a dit". Puis son premier roman en 1976 "Blanche et Lucie" (ses deux grand-mères). Suivent "Les Contes pervers" (adapté au cinéma), "Pour l'amour de Marie Salat" (adapté au théâtre), "Sous le ciel de Novgorod", "Journal d'un éditeur", "L'Orage", "La Hire, ou la colère de Jeanne" (d'Arc), des essais comme "Roger Stéphane ou la passion dadmirer", des anthologies sur les chansons d'amour, des contes pour enfants, et même un livre de recettes de cuisine.

Régine Deforges était l'épouse du dessinateur du Nouvel Observateur Pierre Wiazemski, dit Wiaz (petit-fils de François Mauriac). Mère de trois enfants (dont l'éditeur Franck Spengler) de deux mariages, elle a longtemps présidé la Société des gens de lettres et a été jurée du prix Femina jusqu'en 2006.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Cette fois-ci, c’est décidé, vous prenez vos distances avec des personnes qui ne vous méritent pas.

Taureau

Vous réglez une question d’argent qui a trop traîné. Il peut être aussi question d’une donation, d’un héritage.

Gémeaux

Vous rencontrez du monde dans votre cadre professionnel, des personnes avec lesquelles vous sympathisez immédiatement.

Cancer

Anxieux de nature, les nouvelles reçues tout au long de la journée ne sont pas là pour vous aider à retrouver votre confiance en vous.

Lion

Vous n’êtes pas trop d’humeur à rêver ou à croire tout ce que l’on vous dit. Vous ne vous emballez pas.

Vierge

Un membre de votre famille, un ami, un collègue, a besoin de vous. Mais vous, qu’allez-vous faire ?

Balance

C’est encore une question d’argent qui s’invite dans votre cadre familial. Vous ne cachez pas votre mécontentement.

Scorpion

Vous n’êtes pas mécontent de la tournure professionnelle actuelle. Vous avez le choix et c’est un luxe.

Sagittaire

Toute la journée, des questions existentielles tournent en boucle dans votre tête.

Capricorne

Que ce soit en amour, dans le cadre de votre travail, ou les deux, une promesse vous est faite.

Verseau

Vous prenez vos responsabilités, pas question de vous défiler ! Cette attitude vous a déjà causé des ennuis.

Poissons

Vous êtes curieux de tout et ne vous attirez que des sympathies. Ces personnes sont-elles sincères ?