Roumanie: "progrès insuffisants" dans les réformes promises

Publié le à Bucarest, 27 juin 2015 (AFP)

Les progrès réalisés par la Roumanie dans la mise en oeuvre des réformes exigées par les bailleurs de fonds sont "insuffisants", a déclaré la Commission européenne à l'issue d'une mission d'évaluation à Bucarest.

"Des pas importants ont été faits dans certains domaines et la situation macroéconomique est solide", a indiqué la Commission dans un communiqué publié tard vendredi soir.

"Toutefois, les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des mesures convenues, notamment en ce qui concerne la politique fiscale, n'ont pas été suffisants pour permettre d'aboutir à un accord avec les autorités roumaines", a souligné la même source.

Cette annonce fait suite à l'adoption mercredi par le Parlement roumain, en dépit des réserves exprimées par le Fonds monétaire international (FMI) et l'UE, d'un nouveau code fiscal, dont la mesure phare est l'abaissement de la TVA.

Selon ce texte, la TVA passera de 24% à 19% à compter du 1er janvier 2016, une mesure qui devrait se traduire par un manque à gagner de 2,6 milliards d'euros l'année prochaine.

Après avoir assuré que le déficit public serait maintenu à environ 1% en 2016, le gouvernement a admis que cet indicateur s'élèverait à 2,8%-2,9%.

Le FMI et l'UE avaient déjà mis en garde contre les riques d'un dérapage budgétaire.

"Trouver des mesures pour combler cet écart sera très important, mais aussi très difficile", avait estimé dans un communiqué le représentant du Fonds en Roumanie, Guillermo Tolosa.

La Roumanie, un des membres les plus pauvres de l'Union européenne, est sortie d'une sévère récession grâce à un prêt d'urgence de 20 milliards d'euros des créanciers internationaux en 2009.

En 2013, elle avait conclu un nouvel accord de deux ans accompagné d'une ligne de crédits de 4 milliards d'euros, à utiliser en cas de crise majeure, s'engageant en retour à mettre en place des réformes demandées par les institutions internationales.

Le ministre des Finances Eugen Teodorovici a indiqué à l'issue d'un entretien avec les experts de l'UE qu'une décision sur la poursuite de cet accord serait prise lors de la réunion de l'Ecofin, le 14 juillet.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info