Rupture d'un glacier dans l'Himalaya: au moins trois morts et 150 disparus (police)

Publié le à New Delhi (AFP)

Au moins trois personnes ont été tuées et 150 portées disparues après la crue d'une rivière dans le nord de l'Inde, provoquée dimanche par la rupture d'un glacier dans l'Himalaya, a annoncé la police.

"Nous avons localisé au moins trois corps dans le lit de la rivière. Notre dernier bilan porte le nombre de disparus à 150. Et il y a 16 ou 17 personnes coincées dans un tunnel", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de l'Etat de l'Uttarakhand.

Un morceau du glacier s'est détaché et a glissé dans la rivière Dhauliganga. La brusque montée des eaux a tout emporté sur son passage dans cette étroite vallée, y compris un barrage, des ponts et des routes, selon les images prises par des habitants terrifiés.

La plupart des 150 disparus sont des employés de la centrale électrique de Tapovan, proche d'un barrage qui a été rompu par la crue.

Des équipes de sauveteurs s'efforçaient d'évacuer d'urgence des dizaines de villages dans la région et de parvenir jusqu'au tunnel où des personnes étaient prises au piège.

L'Uttarakhand est un Etat indien situé dans le massif de l'Himalaya et où le Gange prend sa source.

La plupart des villages en train d'être évacués se situent sur des collines surplombant la rivière, qui est un affluent du Gange.

Les autorités ont vidé par précaution deux barrages pour empêcher les eaux en furie de gonfler le Gange dans les villes de Rishikesh et Haridwar, et ont interdit aux habitants des deux villes de s'approcher des rives du fleuve sacré.

"L'Inde se tient aux côtés des habitants de l'Uttarakhand et la nation prie pour la sécurité de tous dans cette région", a déclaré sur Twitter le Premier ministre Narendra Modi.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info