Séisme de magnitude 7,3 en Indonésie: panique des habitants mais dégâts limités

Publié le à Maumere (Indonésie) (AFP)

Un séisme de magnitude 7,3 a frappé mardi l'Est de l'Indonésie, déclenchant la panique des habitants mais sans causer de décès ni de dégâts majeurs, selon les premières estimations des autorités.

Le tremblement de terre d'une profondeur de 18,5 km s'est produit à 03H20 GMT au nord de l'île de Florès, dans la mer du même nom, à une centaine de kilomètres de la ville de Maumere, selon l'institut américain USGS.

"J'étais dans un champ. Les gens, paniqués, se sont mis à courir. J'ai encore peur", a raconté Nuraini, un habitant de l'île d'Adonara, dans la région de Florès Est.

Aucun dégât majeur n'a été rapporté mais les autorités ont appelé à la prudence alors que plus d'une dizaine de répliques ont été enregistrées.

Une personne a été blessée à Manggarai (petites îles de la Sonde orientales) et une école a été endommagée sur l'île de Selayar, a indiqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes Abdul Muhari. L'impact du séisme est encore en cours d'évaluation, a-t-il précisé.

Les images parvenues de la région touchées montrent des Indonésiens fuyant leurs habitations, certains en portant des petits enfants, et des embouteillages de motos et véhicules se dirigeant vers les hauteurs.

"Je regardais mon téléphone quand le tremblement de terre a frappé. Je l'ai ressenti pendant 30 secondes. Il était fort", a témoigné Alwan, un habitant de Buton, dans le Sud-Est de l'île de Célèbes.

A Maumere, une ville de quelque 80.000 habitants sur l'île de Flores, le séisme a perturbé une campagne de vaccination.

"Des gens étaient en train de se faire vacciner quand le tremblement de terre s'est produit. Les gens ont couru paniqués", a indiqué un habitant de la ville, Yulius Tara.

"Il y avait plus de 200 personnes (...) et la vaccination a été interrompue à cause du séisme".

- Ceinture de feu -

Le Centre d'alerte au tsunami pour le Pacifique, basé à Honolulu, a levé son alerte lancée peu après la secousse, ainsi que les autorités indonésiennes.

Les séismes peu profonds ont tendance à faire plus de dégâts que les secousses profondes.

L'Indonésie est régulièrement confrontée à des tremblements de terre et à des éruptions volcaniques, du fait de sa position sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où les plaques tectoniques se rencontrent.

L'archipel demeure marqué par le tremblement de terre du 26 décembre 2004 d'une magnitude de 9,1 au large des côtes de Sumatra, qui avait provoqué un gigantesque tsunami et entraîné la mort de 220.000 personnes dans toute la région, dont environ 170.000 pour la seule Indonésie.

En 2018, l'île de Lombok et l'île voisine de Sumbawa avaient été frappées par un violent tremblement de terre, qui avait fait plus de 550 morts. La même année, un séisme d'une magnitude de 7,5 avait provoqué un tsunami qui avait frappé Palu, sur l'île de Sulawesi, entraînant la mort ou la disparition de 4.300 personnes.

En janvier, une centaine de personnes ont été tuées par un séisme de magnitude 6,2 sur l'île de Célèbes, qui a mis à terre de nombreux bâtiments dans la ville côtière de Mamuju.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info