Syrie: 11 morts dans l'incendie d'un centre commercial à Damas

Publié le à Damas (AFP)

Onze personnes ont péri dans un incendie qui s'est déclaré mardi à l'aube dans un centre commercial de Damas, a indiqué le ministère syrien de l'Intérieur dans un nouveau bilan, sans que la cause ne soit déterminée pour le moment.

"L'incendie a fait onze morts et d'importants dégâts matériels", selon un communiqué du ministère, qui ajoute que des investigations sont en cours. Un précédent bilan de l'agence de presse syrienne SANA avait fait état de cinq morts.

Les pompiers ont "éteint un incendie qui s'est déclaré à l'aube dans le bâtiment du centre commercial La Mirada Mall" dans le centre de Damas, a indiqué SANA, citant un responsable des pompiers de la capitale.

La cause de l'incendie, maîtrisé tôt dans la matinée, est indéterminée pour le moment.

Des camions de pompiers étaient stationnés devant la façade calcinée du centre commercial où des dizaines de commerces ont été détruits, a constaté un correspondant de l'AFP.

"Nous avons demandé à tout le monde de rester à l'écart de la zone pour faciliter l'opération de la défense civile", a déclaré à l'AFP un autre responsable des pompiers sous couvert d'anonymat, n'étant pas autorisé à s'exprimer auprès des médias.

"Le feu s'est déclaré vers 3H du matin, à partir du dernier étage, avant de s'étendre à tout le bâtiment", selon Hani, gardien d'un parking voisin.

"Plus de vingt camions de pompiers se sont rendus sur les lieux et il a fallu environ quatre heures pour que l'incendie soit complètement maîtrisé", a déclaré à l'AFP le directeur de la défense civile à Damas, Ahmad Abbas.

- "Mon gagne-pain s'est envolé" -

"Certains sont morts étouffés, d'autres brûlés", a ajouté M. Abbas, précisant que "l'ensemble des victimes étaient des gardiens du centre commercial ou des ouvriers".

"Mon gagne-pain s'est envolé", s'est effondré le propriétaire d'un commerce détruit, au milieu de dizaines de personnes rassemblées dans la rue Hamra, bouclée par la police.

Des images publiées par l'agence SANA montraient deux ambulanciers transportant un corps enveloppé dans une couverture blanche.

Sur d'autres images, on pouvait voir les dégâts causés par l'incendie dans une ruelle avoisinante, jonchées de sacs et marchandises décimés.

De tels incidents sont devenus relativement fréquents en Syrie, pays ravagé depuis 2011 par une guerre civile qui a fait près d'un demi-million de morts et déplacé des millions de personnes.

Les médias syriens font régulièrement état d'incendies qui se déclarent à l'intérieur des habitations ou des immeubles, notamment en hiver, à cause de courts-circuits ou d'incidents de chauffage.

Mardi, trois personnes sont mortes dans un incendie à l'hôpital Al-Andalus dans la ville d'Alep (nord). Celui-ci a été causé par "un court-circuit dans une pièce fermée et entraînant la mort de deux femmes et d'un vieil homme par suffocation", selon le directeur des pompiers de la ville.

Début 2019, sept frères et soeurs sont par ailleurs morts dans l'incendie de leur maison du quartier d'Al-Amarah à Damas, suscitant l'émoi dans le pays.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info