Tempête Arwen: deux personnes décédées au Royaume-Uni

Publié le à Londres (AFP)

Rafales de vents à 160 km/h, fortes chutes de neige, débris sur les voies: le nord du Royaume-Uni est frappé de plein fouet samedi par la tempête Arwen, qui a privé des dizaines de milliers de personnes d'électricité et entrainé la mort de deux hommes.

Le Met Office, agence météorologique britannique, a dit s'attendre dans la journée de samedi à de "très fortes rafales", après une nuit placée en alerte rouge qui a vu "une grande partie du Royaume-Uni" frappée par des rafales "dommageables".

"Ces violents coups de vent ont provoqué de nombreuses perturbations, depuis le sud-ouest de l'Angleterre jusqu'au nord de l'Écosse", a indiqué Marco Petagna, prévisionniste du Met Office, qui a désormais abaissé le niveau d'alerte en orange ou jaune selon les régions.

Deux hommes sont décédés vendredi soir en raison de chutes d'arbres, l'un en Irlande du nord dans sa voiture, l'autre dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont indiqué les polices en charge de ces régions.

En Écosse, plusieurs lignes ferroviaires ont été interrompues entre Édimbourg, Glasgow et d'autres villes majeures après qu'une grange soufflée par les vents a atterri sur les rails. De nombreuses routes écossaises sont par ailleurs fermées à cause de débris sur les voies.

Environ 120 camions se sont fait surprendre par la météo et sont désormais "coincés dans la neige" sur une autoroute du nord de l'Angleterre, a annoncé samedi la police routière, qui a déployé un chasse-neige pour essayer de résoudre la situation.

Le fournisseur d'énergie Northern Powergrid estime que de violentes rafales ont privé d'électricité 55.000 de leurs clients dans le nord de l'Angleterre et notamment dans le comté de Northumberland, où la ville de Brizlee Wood a subi des vents à près de 160 km/h, selon les relevés météorologiques.

De nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des vents hurlant et une mer déchaînée à travers le pays. "Les gens doivent rester loin de la côte car les vagues représentent un danger pour leur vie", a averti samedi le Met office.

"Mais nous avons vu le pire et les choses vont commencer à s'améliorer", a nuancé M. Petagna, même si l'agence météorologique conseille toujours de ne se déplacer qu'en cas d'absolue nécessité, car elle prévoit encore "de la neige et des rafales de vent assez fortes."

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info