Tour de France: l'Aigoual pour un Kazakh

Publié le à Mont Aigoual (France) (AFP)

Un Kazakh au sommet de l'Aigoual: Alexey Lutsenko a remporté la 6e étape du Tour de France, jeudi, dans les montagnes des Cévennes, où les favoris sont restés dans l'excpectative.

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton) a conservé le maillot jaune de leader obtenu après la pénalité infligée à Julian Alaphilippe.

A l'altitude de 1560 mètres, les favoris sont arrivés groupés derrière Alaphilippe qui a sprinté dans les derniers hectomètres, près de trois minutes après l'arrivée de Lutsenko.

L'Espagnol Jesus Herrada, privé du titre de champion d'Espagne par un incident mécanique, a dû se résigner à la deuxième place, à moins d'une minute. Devant le Belge Greg Van Avermaet et l'Américain Neilson Powless, au-delà des deux minutes.

Lutsenko, champion du monde espoirs en 2012 (devant Bryan Coquard), s'est imposé pour la première fois dans le Tour, à sa cinquième participation. Catalogué passe-partout, le protégé d'Alexandre Vinokourov, le patron de la formation kazakhe, a déjà gagné une étape de la Vuelta en 2017.

Lutsenko a succédé à son mentor qui est le seul coureur kazakh à figurer au palmarès des vainqueurs d'étapes dans le Tour. Dix ans après le dernier succès de +Vino+ qui allait devenir deux ans plus tard champion olympique, au crépuscule de sa carrière marquée aussi par une exclusion du Tour 2007 pour dopage.

Dans cette étape ensoleillée de 191 kilomètres, un groupe de huit coureurs (Roche, Herrada, Cavagna, Van Avermaet, Powless, Boasson Hagen, Oss, Lutsenko), formé dès la partie initiale, a compté jusqu'à six minutes et demie d'avance dans la longue traversée de la plaine. Mais il s'est présenté au pied du col de la Lusette avec un avantage réduit à 2 min 40 sec suite à une accélération de l'équipe Ineos du tenant du titre, Egan Bernal.

Sur les pentes de ce col cévenol inédit, aux 11,7 kilomètres présentant des passages raides, la formation britannique a ensuite adopté un rythme beaucoup moins soutenu, avec l'assentiment de ses rivales.

Pour le gain de l'étape, Lutsenko a distancé son dernier compagnon, le prometteur Neilson Powless (24 ans), à 4 kilomètres du sommet de la Lusette, à moins de 16 kilomètres de la ligne.

Vendredi, la 7e étape, longue de 168 kilomètres entre Millau (Aveyron) et Lavaur (Tarn), ramène le Tour dans la plaine. Pour une nouvelle opportunité offerte aux sprinteurs, avant l'entrée dans les Pyrénées.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info