Tour de France: Mohoric fait face aux soupçons

Publié le à Libourne (France) (AFP)

Moins de deux jours après la perquisition dans l'hôtel de son équipe Bahrain, le champion de Slovénie Matej Mohoric a remporté en solitaire la 19e étape du Tour de France, vendredi, à Libourne, à deux jours de l'arrivée à Paris.

Une réponse ou un défi ? Mohoric a mimé le geste de fermer la bouche aux critiques quand il a franchi la ligne d'arrivée, bien avant l'arrivée du peloton et du maillot jaune, son compatriote Tadej Pogacar, leader tranquille en cette chaude journée.

L'équipe Bahrain pour laquelle Mohoric (26 ans) court depuis 2018 est ciblée par le parquet de Marseille qui a ouvert une enquête préliminaire le 3 juillet des chefs "d'acquisition, transport, détention, importation d'une substance ou méthode" de dopage.

"J'ai pensé à ce qui s'était passé il y a 48 heures quand on m'a traité comme un criminel", a réagi Mohoric qui a expliqué ensuite son geste: "Cela ne veut pas dire +fermez-la+. Nous respectons les autorités et faisons preuve de transparence. Nous avons coopéré".

Mais "j'ai voulu répondre à tous les gens qui mettent en doute mes performances", a ajouté le Slovène, faisant référence à tous les sacrifices consentis pour arriver au Tour dans ce niveau de forme.

"Il y a eu des contrôles mais on n'a rien trouvé", a poursuivi Mohoric à propos de la perquisition opérée par les gendarmes. "C'est toujours compliqué de voir un policier entrer dans la chambre, fouiller, poser des questions. Mais je n'ai rien à cacher, ils peuvent fouiller".

- Pogacar sans pression au chrono -

Déjà vainqueur au Creusot de la 7e étape, la plus longue du Tour, Mohoric a enlevé son deuxième succès personnel, le troisième pour sa formation qui triomphe aussi dans le classement par équipes.

"Nous sommes l'une des meilleures équipes au monde", a assuré l'ex-champion du monde juniors (2012) et espoirs (2013). Un constat irréfutable si l'on s'en tient aux seuls résultats, puisque ses coéquipiers se sont signalés au Giro et au Dauphiné avant le Tour.

A Libourne, où il a distancé ses compagnons d'échappée au seuil des 25 derniers kilomètres (deuxième place pour Christophe Laporte), Mohoric a poursuivi la série du cyclisme slovène qui n'en finit pas de gagner. Trois fois en trois jours après les deux succès de Pogacar dans les arrivées au sommet, au col du Portet et à Luz-Ardiden.

Une série en cours ? Pogacar, déjà vainqueur du premier contre-la-montre à Laval (5e étape), part favori du "chrono" de 30,8 kilomètres traversant les vignobles entre Libourne et Saint-Emilion. Avec le Belge Wout van Aert et le Suisse Stefan Küng, pour lesquels l'exercice fait office de répétition grandeur nature avant le contre-la-montre olympique des JO de Tokyo, programmé dans une dizaine de jours.

- Le vœu de Merckx pour Cavendish -

"Je vais aborder ce chrono sans pression", a assuré le porteur du maillot jaune, qui avait renversé le Tour 2020 dans un exercice similaire, à la veille de l'arrivée, mais avec une ascension (La Planche des Belles Filles) pour terminer. "Je ne ressens aucun stress".

Contrairement à l'habitude, les enjeux semblent limités pour le classement général. Tant pour le maillot jaune, solidement accroché sur les épaules du tenant du titre (5 min 45 sec d'avance !), que pour le podium. A moins d'un exploit de l'Equatorien Richard Carapaz, qui compte seulement 6 secondes de retard sur la révélation danoise Jonas Vingegaard, a priori meilleur rouleur que lui.

Le classement par points est proche, lui aussi, de sa forme définitive. A défaut de jouer la victoire d'étape qui lui aurait permis de dépasser Eddy Merckx au nombre de succès (34), Mark Cavendish s'est rapproché un peu plus du maillot vert qui lui semble promis.

Avant le départ de Mourenx, +Cav+ a reçu les félicitations de Merckx, en visite exceptionnelle sur le Tour. "J'espère que tu vas gagner la 35e", a lancé la légende du cyclisme au Britannique. Mais, pour que le vœu se réalise, il faudra attendre au moins dimanche soir, sur les Champs-Elysées.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info