Tour de France: Pogacar, maillot jaune vainqueur au Portet

Publié le à Saint-Lary-Soulan (France) (AFP)

Victoire pour le maillot jaune: le Slovène Tadej Pogacar a remporté la 17e étape du Tour de France, mercredi, au col du Portet, la plus haute arrivée de l'épreuve cette année.

A l'altitude de 2215 mètres, Pogacar a devancé de quelques secondes le Danois Jonas Vingegaard et l'Equatorien Richard Carapaz, les seuls à garder le contact avec lui dans la montée qui surplombe Saint-Lary-Soulan.

Le podium s'est un peu plus dessiné du fait du recul de Rigoberto Uran, qui a lâché un peu moins de deux minutes. Sanction immédiate: le Colombien a reculé de la deuxième à la quatrième place du classement, sans être toutefois hors du jeu, quatre ans après sa deuxième place à Paris dans le Tour 2017.

A l'inverse des Alpes du nord, où il avait survolé l'opposition tant au Grand-Bornand qu'à Tignes, Pogacar a dû accepter la compagnie de Vingegaard et de Carapaz jusqu'au bout des 16 kilomètres de la montée finale, l'une des plus dures de France (8,7 % de pente moyenne).

"J'ai essayé plusieurs fois d'attaquer pour gagner seul mais je n'y suis pas parvenu, j'ai juste sprinté dans les 60 derniers mètres", a constaté le Slovène, qui s'est assis après la ligne pour mieux récupérer.

- Le bluff de Carapaz -

Pogacar s'est appuyé sur son équipe UAE dans la montée finale (tour à tour: Formolo, McNulty, Majka) avant de prendre lui-même la direction des opérations aux 8 kilomètres. Le maillot jaune a procédé ensuite par coups de boutoir. Suffisant pour distancer Uran et les autres (O'Connor, Kelderman et Gaudu notamment) mais pas pour décrocher Vingegaard, la révélation de ce Tour, et Carapaz, tenace.

Plus haut encore, dans le décor de haute montagne estompé par les nappes de brouillard, Pogacar a forcé l'allure aux 2 kilomètres. Avant le contre de Carapaz, le vainqueur du Giro 2019 grimaçant jusque-là, qui a décroché Vingegaard. "Je savais que Carapaz bluffait, c'est habituel, c'est la tactique", a commenté ensuite Pogacar qui a attendu les dernières rampes et le retour de Vingegaard pour porter son coup décisif.

Vainqueur d'étape pour la cinquième fois dans le Tour, pour la deuxième fois cette année après le contre-la-montre de Laval (6e étape), Pogacar n'avait encore jamais gagné avec le maillot jaune sur les épaules. "L'équipe a tellement travaillé toute la journée, je leur devais bien ça", a estimé le jeune Slovène (22 ans). "C'est un grand bonheur et j'attends l'étape de demain avec impatience".

- Les couleurs de Pogacar -

La prochaine étape, la dernière de montagne (129,7 km), comporte deux ascensions hors catégorie, le Tourmalet et la montée finale vers Luz-Ardiden. Pour Pogacar, dont l'avance s'élève à 5 min 39 sec sur Vingegaard au classement, ce peut être l'occasion de s'emparer aussi, comme lors du Tour 2020, du maillot à pois de la montagne en plus du jaune du classement général et du blanc de meilleur jeune qui lui sont promis.

"On verra", a éludé le tenant du titre à ce sujet. "L'objectif prioritaire, c'est de défendre le jaune, ne pas trop se mettre dans le rouge. On verra comment l'échappée se présente, si on arrive à la contrôler".

De Muret au col du Portet, mercredi, l'échappée a obtenu un crédit insuffisant, limité à 8 minutes. Ses membres français se sont surpassés ensuite, à l'instar d'Anthony Pérez (Cofidis) et de Dorian Godon (TotalEnergies) qui ont abordé la montée finale en duo avec moins de quatre minutes d'avance. Mais la longueur et la difficulté de celle-ci, empruntée pour la deuxième fois seulement par le Tour, ont eu raison de leur résistance.

Sur la ligne, le premier Français en ce jour de Fête nationale s'est appelé David Gaudu. Au lendemain d'une journée passée en échappée, le leader de l'équipe Groupama-FDJ s'est classé à une remarquable quatrième place.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info