UE: Dublin perd le portefeuille clé du Commerce, récupère les finances

Publié le à Bruxelles (AFP)

L'Irlande a perdu mardi le prestigieux portefeuille du Commerce au sein de la Commission européenne, la présidente Ursula von der Leyen ayant décidé de l'attribuer à un homme de confiance, le Letton Valdis Dombrovskis, déjà vice-président de l'exécutif.

Ce choix fait suite au départ précipité de l'ancien titulaire du poste, l'Irlandais Phil Hogan, contraint à la démission pour avoir enfreint les restrictions anti-coronavirus dans son pays.

La perte de ce portefeuille est un coup dur pour Dublin, qui aurait aimé le conserver à quelques mois de la fin de la période de transition post-Brexit le 31 décembre 2020. L'Irlande sera l'un des pays les plus impactés par le divorce entre Londres et Bruxelles, et redoute plus que tout une sortie sans accord du Royaume-Uni.

L'Irlande hérite cependant d'un poste qui n'a rien à voir avec un lot de consolation: la nouvelle commissaire Mairead McGuinness est en charge des "services financiers", un dossier stratégique dans la négociation avec Londres, qui tient à préserver le poids de la City dans sa future relation avec le continent.

Valdis Dombrovskis (PPE, droite) s'est dit sur Twitter "honoré" de prendre en charge le Commerce, l'un des postes les plus en vue de l'exécutif européen, responsable de la politique commerciale de l'UE au nom des 27 à une époque de fortes turbulences avec Washington ou Pékin.

Sans oublier la réforme attendue de la politique commerciale européenne, en pleine crise de l'OMC (Organisation mondiale du Commerce) qui se cherche un dirigeant sur fond de crise du multilatéralisme.

Ancien Premier ministre de son pays, M. Dombrovskis conservera ses attributions de "vice-président exécutif" dans la Commission.

C'est lui qui s'occupait jusqu'alors des services financiers, d'abord dans la Commission de Jean-Claude Juncker, qu'il a rejoint en 2014, puis avec Ursula von der Leyen.

- Quasi parité -

Les nominations de M. Dombrovskis, 49 ans, et de Mme McGuiness, 61 ans, ne deviendront effectives qu'après leurs auditions par le Parlement européen qui devra donner son aval, ce qui devrait se passer sans difficultés.

Le Premier ministre irlandais Micheal Martin a félicité dans un tweet sa compatriote. "Je ne doute pas un instant (...) qu'elle jouera un rôle clé dans le travail de la Commission" avec cet "important portefeuille financier", a-t-il écrit.

Actuelle vice-présidente du Parlement européen, Mairead McGuinness (PPE, droite), est députée européenne depuis 2004.

C'est le premier remaniement de la Commission de l'Allemande Ursula von der Leyen, depuis son entrée en fonction début décembre 2019. Les changements au sein de l'exécutif européen sont assez rares en raison de la complexité de la formation d'une nouvelle équipe car celle-ci doit tenir compte d'un équilibre à la fois géographique et politique.

Le collège des commissaires européens, composés de 26 hommes et femmes et présidé par Ursula von der Leyen, est le fruit d'un savant dosage entre les principales familles politiques de l'UE, en fonction de leurs résultats aux élections européennes de mai 2019. Et chaque pays de l'UE dispose d'un poste.

A la faveur de ce remaniement, Mme von der Leyen a réussi un objectif qu'elle s'était fixé l'an passé sans y parvenir: une équipe quasi paritaire. Avec la commissaire irlandaise, il y aura désormais 14 hommes et 13 femmes à la Commission, présidente comprise.

Avant sa démission le 26 août, Phil Hogan faisait partie des poids lourds de cette Commission.

Se prévalant d'un test du Covid-19 négatif, il ne s'était pas soumis à la quarantaine de deux semaines après son arrivée de Belgique.

Il avait participé à un dîner de gala en Irlande avec plus de 80 invités le 19 août, au lendemain d'un durcissement des limitations imposées aux rassemblements en raison d'un rebond de l'épidémie.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info