Ukraine: un site militaire devasté à Mykolaïv, un bilan très lourd redouté

Publié le à Mykolaiv (Ukraine) (AFP)

Une caserne militaire a été totalement dévastée par une frappe russe dans le sud de l'Ukraine, à Mykolaïv, laissant craindre un lourd bilan, l'AFP ayant de son côté vu samedi trois morts.

Le site qui se trouve dans le nord de cette ville a été complètement dévasté après avoir été frappé par six roquettes vendredi matin. Aucune information sur le bilan n'a été publiée par les autorités ukrainiennes.

Les Russes "ont lâchement effectué des frappes de missiles contre des soldats qui dormaient. Une opération de secours se poursuit toujours", s'est borné à déclarer samedi matin le gouverneur régional de Mykolaïv Vitaly Kim dans une vidéo publiée sur Facebook.

Il a précisé attendre des informations sur les pertes des forces armées ukrainiennes.

Des journalistes de l'AFP ont vu trois morts sur le site, dont un corps déchiqueté sorti des décombres où s'activaient les sauveteurs. Un survivant a également été extrait.

Selon un militaire sur place, Evguéniï, quelque 200 jeunes soldats étaient cantonnés dans cette caserne. Des dizaines ont été tués, a affirmé un autre, sans donner son nom.

"Nous continuons à compter mais c'est impossible de savoir vu l'état des corps", a dit un sauveteur interrogé par l'AFP.

Le maire de Mykolaïv, Oleksandre Senkevytch, cité par des médias ukrainiens, a indiqué que cette ville, qui comptait près d'un demi-million d'habitants avant la guerre, avait été bombardée depuis la région voisine de Kherson, sous contrôle russe.

"Le bombardement se passe trop vite pour qu'on le capte et qu'on mette le système (d'alarme) en marche", a-t-il dit, cité par le site d'information Ukraïnska Pravda.

Mykolaïv et sa région sont le théâtre de violents combats et bombardements russes. La ville est stratégique car elle constitue le dernier verrou avant la grande cité portuaire d'Odessa.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info