Un an après le Rana Plaza, la nouvelle vie de la couturière miraculée

Publié le à Savar (Bangladesh) (AFP)

La couturière "miraculée" du Rana Plaza, arrachée des décombres de l'usine textile de la banlieue de Dacca au Bangladesh 17 jours après son effondrement, a refait sa vie un an plus tard, désormais mariée et employée d'un hôtel.

Reshma Akhter avait apporté l'une des rares touche d'espoir après l'effondrement du complexe d'ateliers textiles le 24 avril 2013 qui a tué 1.138 ouvriers et blessé plus de 2.000 autres.

La photo de la jeune femme, couverte de poussière et l'air hébété, extraite des ruines de l'immeuble, avait fait la Une de la presse mondiale l'an dernier, en faisant une héroïne nationale.

Comme des milliers de survivants et de sauveteurs - contraints d'assister à des scènes d'horreur et d'amputer des membres à vif - Akhter souffre toujours d'insomnies et d'attaques de panique.

Mais elle s'est mariée avec son ami en février lors d'une cérémonie très simple dans son village du nord du Bangladesh et occupe un nouvel emploi dans la chaine hôtelière internationale Westin, venue la trouver après son épreuve.

"J'aime mon travail. C'est à l'opposé de ce que je faisais dans l'atelier de vêtements. C'est un travail posé et détendu", dit-elle à l'AFP, ajoutant qu'elle ne remettra plus jamais les pieds dans un atelier textile.

Akhter raconte avoir été embauchée dans l'un des cinq ateliers du Rana Plaza 22 jours avant qu'il ne s'effondre. Elle était payée 4.700 taka (60 dollars) par mois pour 10 heures de travail par jour.

Un an après, elle n'a toujours pas reçu d'indemnisation du fonds financé par les distributeurs occidentaux mais qui n'a été abondé qu'à hauteur de 15 millions de dollars sur les 40 millions attendus.

"Je n'ai reçu de l'argent que du Premier ministre et de donateurs privés", explique-t-elle.

Elle explique que depuis la catastrophe, elle prie régulièrement pour ses collègues disparus et pour les autres ouvriers du textile.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Cette fois-ci, c’est décidé, vous prenez vos distances avec des personnes qui ne vous méritent pas.

Taureau

Vous réglez une question d’argent qui a trop traîné. Il peut être aussi question d’une donation, d’un héritage.

Gémeaux

Vous rencontrez du monde dans votre cadre professionnel, des personnes avec lesquelles vous sympathisez immédiatement.

Cancer

Anxieux de nature, les nouvelles reçues tout au long de la journée ne sont pas là pour vous aider à retrouver votre confiance en vous.

Lion

Vous n’êtes pas trop d’humeur à rêver ou à croire tout ce que l’on vous dit. Vous ne vous emballez pas.

Vierge

Un membre de votre famille, un ami, un collègue, a besoin de vous. Mais vous, qu’allez-vous faire ?

Balance

C’est encore une question d’argent qui s’invite dans votre cadre familial. Vous ne cachez pas votre mécontentement.

Scorpion

Vous n’êtes pas mécontent de la tournure professionnelle actuelle. Vous avez le choix et c’est un luxe.

Sagittaire

Toute la journée, des questions existentielles tournent en boucle dans votre tête.

Capricorne

Que ce soit en amour, dans le cadre de votre travail, ou les deux, une promesse vous est faite.

Verseau

Vous prenez vos responsabilités, pas question de vous défiler ! Cette attitude vous a déjà causé des ennuis.

Poissons

Vous êtes curieux de tout et ne vous attirez que des sympathies. Ces personnes sont-elles sincères ?