Un célèbre acteur birman condamné à trois ans de prison pour avoir manifesté contre la junte

Publié le à Rangoun (AFP)

La star des écrans birman Paing Takho, l'une des premières personnalités du pays à avoir dénoncé le coup d'Etat du 1er février, a été condamné à trois de prison, a annoncé lundi son équipe juridique.

L'acteur, chanteur et mannequin âgé de 25 ans, célèbre en Birmanie et en Thaïlande voisine, avait participé activement aux protestations qui ont secoué le pays après le coup d'État contre le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, lors de manifestations pro-démocratie et par le biais des réseaux sociaux.

Selon sa sœur, le jeune homme qui figurait sur une liste de 120 célébrités visées par un mandat d'arrêt, a été arrêté au domicile de sa mère à Rangoun en avril. Lundi, il a été "condamné à trois ans de prison, avec travaux forcés" par un tribunal de Rangoun, a déclaré à l'AFP son conseiller juridique Khin Maung Myint.

"La famille est profondément attristée par sa condamnation", a-t-il dit, ajoutant qu'elle envisageait de faire appel.

En février, Paing Takhon - qui comptait plus d'un million de followers sur Facebook et Instagram - avait posté des photos de lui en survêtement blanc avec un mégaphone, un casque de chantier et un chien blanc en peluche attaché à sa poitrine lors d'une manifestation. "Aidez-nous à arrêter le crime contre l'humanité", a-t-il posté sur Instagram.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info