Var: l'arrêté de catastrophe naturelle pris "dans les plus brefs délais" (Ayrault)

Publié le à PARIS, 19 jan 2014 (AFP)

Jean-Marc Ayrault, qui se rend lundi dans le Var, touché par les inondations, promet que l'arrêté de catastrophe naturelle sera "pris dans les plus brefs délais", dans une interview à Var Matin.

Le Premier ministre se rendra lundi matin, avec le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, dans le Var, durement touché par les inondations au cours desquelles deux personnes sont décédées et une autre portée disparue.

"Je viens ce matin (lundi) dans ce département du Var, particulièrement frappé par les intempéries qui ont touché le Sud-Est, afin de témoigner de la solidarité du gouvernement aux populations en détresse et de l'engagement de l'Etat à leurs côtés, et aux côtés des élus", explique-t-il dans Var Matin publié lundi.

Selon lui, "les services publics de secours se sont mobilisés pour anticiper et gérer ces intempéries". "L'Etat est présent. C'est ce que je veux signifier en me rendant immédiatement sur place", ajoute M. Ayrault.

Il assure en outre que "l'Etat se mobilisera pour que l'arrêté de catastrophe naturelle soit pris dans les plus brefs délais". M. Ayrault demande également aux ministres de "mettre en oeuvre au plus vite les procédures d'indemnisation des particuliers et des collectivités locales".

Deux hommes sont morts et une personne était portée disparue dimanche dans le Var où plusieurs communes étaient sous l'eau après des crues provoquées par des pluies intenses et où on s'attendait à passer une nuit difficile.

Tout un secteur, du côté de Hyères, La-Londe-Les-Maures, Le Lavandou, était durement touché, leur sol gorgé d'eau alors que les pluies se cumulent depuis vendredi et pourraient se poursuivre jusqu'à lundi 06h.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.