Venezuela: état des lieux des soutiens internationaux à Guaido et Maduro

Publié le à Caracas (AFP)

Une quinzaine de pays européens ont reconnu lundi le président du Parlement vénézuélien Juan Guaido, autoproclamé "président" par intérim, l'appelant à organiser des élections au plus vite. Mais le chef de l'Etat Nicolas Maduro peut aussi compter sur des soutiens internationaux. Etat des lieux:

- Ceux qui reconnaissent Juan Guaido

France: "Les Vénézuéliens ont le droit de s'exprimer librement et démocratiquement. La France reconnaît Juan Guaido comme président en charge pour mettre en oeuvre un processus électoral", a tweeté le président Emmanuel Macron.

Royaume-Uni: "Nicolas Maduro n'a pas organisé d'élection présidentielle dans le délai de huit jours que nous avons fixé. Donc, le Royaume-Uni et ses alliés européens reconnaissent désormais @jguaido comme président constitutionnel par intérim jusqu'à ce que des élections crédibles puissent être organisées", a tweeté le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt.

Espagne: "Le gouvernement espagnol annonce reconnaître officiellement le président de l'Assemblée du Venezuela, M. Guaido, comme président en charge du Venezuela", a annoncé le chef du gouvernement Pedro Sanchez, l'appelant à organiser l'élection présidentielle "dans le plus bref délai possible". "La légitimité démocratique de Juan Guaido provient de sa condition de président de l'Assemblée nationale depuis les dernières élections libres et démocratiques reconnues par l'ensemble de la communauté internationale".

Allemagne: Juan Guaido "est le président par intérim légitime du point de vue allemand et aussi pour de nombreux pays européens, a déclaré la chancelière Angela Merkel. Il "est désormais la personne avec qui nous parlons de (l'organisation d'une élection) et dont nous attendons qu'il initie le plus rapidement possible un processus électoral".

Autriche: "Le régime Maduro a jusqu'ici refusé d'accepter une élection présidentielle libre et juste. Pour cette raison, nous considérons désormais le Président @jguaido comme le président par intérim, conformément à la Constitution vénézuélienne", a tweeté le chancelier Sebastian Kurz, pour qui le Venezuela "a trop longtemps souffert de la mauvaise gestion socialiste et de l’absence de l’Etat de droit."

D'autres pays de l'Union européenne ont également reconnu Juan Guaido lundi: les Pays-Bas, la Belgique, le Portugal, la Hongrie, la Suède, le Danemark, la Finlande, la Lituanie, l'Estonie, la Lettonie, le Luxembourg, la République tchèque, la Croatie et la Pologne.

Le Parlement européen l'avait reconnu le 31 janvier et appelé tous les pays de l'UE à faire de même.

Les Etats-Unis : Washington avait reconnu dès le 23 janvier Juan Guaido, jour où celui-ci s'était proclamé président par intérim. Dimanche, le président Donald Trump a réaffirmé que le recours à l'armée américaine était "une option" envisagée face à la crise au Venezuela.

Le Canada, l'Australie et Israël ont également reconnu Juan Guaido, ainsi que de nombreux pays d'Amérique latine: Brésil, Colombie, Argentine, Chili, Costa Rica, Guatemala, Honduras, Panama, Paraguay et Pérou.

- Ceux qui sont dans une position attentiste ou appellent au dialogue

Italie: "L'Italie n'a jamais reconnu les élections présidentielles de mai 2018 (reconduisant Nicolas Maduro) et renouvelle la nécessité de convoquer le plus rapidement possible de nouvelles élections présidentielles", avait affirmé le 1er février la présidence du Conseil, position confirmée lundi à l'AFP par le ministère des Affaires étrangères.

Grèce: "Nous sommes fermement convaincus que la seule façon de surmonter ces différends est le dialogue politique", avait déclaré le 29 janvier le ministre délégué aux Affaires étrangères Georges Katrougalos.

Uruguay et Mexique: Tous deux ont affirmé le 30 janvier dans un communiqué commun avoir une "position neutre vis-à-vis du Venezuela". Montevideo accueille jeudi la première réunion d'un groupe de contact constitué par l'UE pour favoriser "l'émergence d'un processus politique et pacifique permettant aux Vénézuéliens de déterminer leur propre avenir, par la tenue d'élections libres, transparentes et crédibles".

ONU: Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réitéré lundi son offre de "bons offices aux deux camps pour être en mesure, à leur demande, d'aider à trouver une solution politique".

- Ceux pour qui Maduro reste le président légitime

Russie: Moscou, qui avait exprimé fin janvier "son soutien aux autorités légitimes du Venezuela", s'est insurgé lundi contre une "ingérence" des Européens qui ont reconnu Juan Guaido. "Nous percevons les tentatives de légitimer l'usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires intérieures du Venezuela", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Cela ne favorise en aucun cas le règlement pacifique, efficace et viable de la crise que traverse le Venezuela".

Chine: Pékin s'était déclaré le 24 janvier "opposé aux ingérences extérieures dans les affaires du Venezuela". Le ministère chinois des Affaires étrangères a depuis dit le 1er février souhaiter "rencontrer toutes les parties (vénézuéliennes" à mi-chemin). La Chine et le Venezuela "coopèrent de façon pragmatique depuis longtemps", "indépendamment de l'évolution de la situation, rien de tout cela ne sera affecté", selon le porte-parole du ministère, Geng Shuang.

D'autres pays soutiennent Nicolas Maduro depuis le début de la crise: Cuba, la Bolivie ou encore la Turquie.

burs-mra/glr

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Même si cela ne vous enchante pas, vous devez vous plier aux exigences de votre activité.

Taureau

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ami avant de prendre une décision.

Gémeaux

Ne vous mêlez pas systématiquement des affaires des autres. Balayez d’abord devant votre porte.

Cancer

Votre activité professionnelle revient au cœur de vos préoccupations. Vous êtes face à un choix.

Lion

Il n’est pas trop tard pour prendre une bonne résolution financière. Ne vous enfoncez pas davantage.

Vierge

L’ambiance familiale est au beau fixe et votre vie de couple harmonieuse. Que demander de plus ?

Balance

De nouveaux contacts vous ouvrent de belles perspectives dans votre cadre de travail. Vous pouvez les saisir sans crainte.

Scorpion

Vous constatez beaucoup de jalousie tout autour de vous. Vous préférez l’ignorer.

Sagittaire

Optimiste comme souvent vous pouvez l’être, vous vivez aujourd’hui l’instant présent sans vous poser de question.

Capricorne

Vous redoublez de vigilance dans votre cadre professionnel. Vous ne voulez pas prendre le risque de perdre un avantage.

Verseau

C’est le volet financier d’un contrat qui vous préoccupe aujourd’hui. Lisez bien entre les lignes.

Poissons

Vous avez une bonne concentration, idéal si vous devez faire preuve de précision, au travail ou dans une activité.

Notre sélection d'annonces