Venezuela: le bras droit de Guaido arrêté par les services de renseignement

Publié le à Caracas (AFP)

Des agents du renseignement ont arrêté jeudi à l'aube le chef de cabinet de l'opposant vénézuélien Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, qui a dénoncé une manoeuvre "vile" et prévenu qu'il ne se laissera pas intimider.

"Ils ont arrêté Roberto Marrero, mon chef de cabinet, en l'accusant de détenir deux fusils et une grenade déposés (intentionnellement chez lui). L'arrestation s'est produite à 02H00 du matin environ (06H00 GMT)", a d'abord annoncé sur Twitter M. Guaido, engagé dans un bras de fer avec le chef de l'Etat en exercice Nicolas Maduro.

"Ils veulent m'intimider? Mais il ne peuvent pas aller tous nous chercher. Ils veulent venir me prendre? Qu'ils viennent (mais) ils ne pourront nous dévier de la route que nous sommes en train de tracer" a ensuite déclaré à la presse M. Guaido, qualifiant l'arrestation de Roberto Marrerro de "vile" et de "grossière"

Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale dominée par l'opposition, avait lui-même été arrêté par les services de renseignement vénézuéliens (Sebin) le 13 janvier lors d'une opération spectaculaire en pleine autoroute, avant d'être relâché une heure après.

Sur Twitter, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a condamné l'arrestation de Roberto Marrero: "Nous appelons à sa libération immédiate. Ceux qui le retiennent devront rendre des comptes", a-t-il mis en garde.

M. Marrero, avocat de profession, a été arrêté lors d'une opération du Sebin à son domicile ainsi qu'à celui, non loin de là, du député d'opposition Sergio Vergara dans le quartier résidentiel de Las Mercedes à Caracas.

Lors de son arrestation, Roberto Marrero "a crié que (les membres du Sebin) avaient déposé chez lui deux fusils et une grenade. Ils l'ont emmené et je lui ai dit de rester fort", a déclaré M. Vergara à la presse.

Selon le député, une quinzaine d'agents l'ont jeté au sol et ont "visité" sa maison, puis l'ont interrogé sur le domicile de Roberto Marrero. Au cours de cette opération, qui a duré deux heures selon lui, deux procureurs étaient présents, a-t-il ajouté.

- Maison sens dessus dessous -

"Ils ont commencé à enfoncer la maison de Roberto Marrero, qui se trouve à quelques mètres de la mienne, jusqu'à ce qu'ils réussissent à entrer", a-t-il déclaré. Un chauffeur qui travaille pour le Parlement a également été arrêté.

"Depuis, la dictature retient ces deux citoyens", a conclu M. Vergara.

Jeudi matin, le chef de file de l'opposition Juan Guaido s'est rendu au domicile de son collaborateur, une maison aux murs blancs. Au niveau de la porte d'entrée, le mur était abîmé et l'intérieur de la maison était sens dessus dessous, a constaté l'AFP.

Cette arrestation intervient alors que le Venezuela est plongé dans une profonde crise politique depuis des semaines.

Juan Guaido s'est proclamé président par intérim le 23 janvier en contestant la régularité de la réélection de M. Maduro, entachée de fraudes selon lui.

M. Guaido a plusieurs fois affirmé qu'il était prêt à autoriser une intervention militaire étrangère.

Le président américain Donald Trump a réitéré mardi que "toutes les options" étaient examinées pour faire partir Nicolas Maduro du pouvoir. "C'est honteux ce qui se passe au Venezuela --l'endettement et la destruction et la famine", a-t-il ajouté.

Il s'exprimait en présence de son homologue brésilien Jair Bolsonaro, qu'il a reçu dans le Bureau ovale et qui a apporté son soutien à la campagne de pression américaine contre le socialiste Maduro.

Pour accroître la pression, Washington impose au Venezuela des sanctions économiques et a décrété un embargo sur le pétrole, exportation cruciale pour l'économie du pays, qui doit entrer en vigueur le 28 avril.

De nouvelles sanctions ont été annoncées mardi matin par le Trésor américain. Elles visent la compagnie minière d'Etat vénézuélienne Minerven ainsi que son président, Washington les accusant de soutenir "le régime illégitime de l'ancien président Nicolas Maduro".

L'ONG de défense des droits de l'Homme Foro Penal a décompté cette semaine 866 personnes détenues pour des raisons politiques au Venezuela et sans jugement pour la plupart.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous recevez une proposition professionnelle intéressante. Votre investissement est récompensé.

Taureau

Vous avez des craintes pour l’avenir. Vous vous sentez en insécurité pour la première fois depuis longtemps.

Gémeaux

Vous tendez à trop en faire dans le but d’attirer l’attention sur vous. Vous voulez être le centre d’intérêt.

Cancer

Vous êtes au début d’une période favorable si vous êtes à la recherche d’un emploi.

Lion

Vous êtes concerné par une difficulté familiale. Vous tentez d’y apporter une solution.

Vierge

Vous déplorez le manque de respect ou de considération de la part d’une personne à qui vous avez rendu de nombreux services.

Balance

Au travail, vous ajoutez une corde à votre arc. Vous voulez progresser dans votre secteur d’activité.

Scorpion

Améliorer votre qualité de vie, vous épanouir, tant au travail que dans votre vie de famille, est votre principal objectif.

Sagittaire

Vous êtes sous les feux des projecteurs. Même si vous vous en défendez, vous adorez cela.

Capricorne

Vous trouvez enfin le bon spécialiste ou le bon traitement si vous êtes confronté à des problèmes de santé.

Verseau

Votre activité professionnelle prend de l’ampleur. Vous franchissez un cap important de votre carrière.

Poissons

Vos rapports avec vos supérieurs ne sont pas faciles. Vous peinez à défendre votre point de vue.

Notre sélection d'annonces