Voile: le bateau australien LawConnect en tête après le départ de la Sydney Hobart

Publié le à Sydney (AFP)

Le voilier australien LawConnect était en tête peu après le départ dimanche dans la baie de Sydney de la mythique course à la voile qui relie Sydney à Hobart en Australie, annulée l'an dernier pour cause de Covid-19, une première depuis sa création en 1945.

Le maxi LawConnect a pris la tête de la flotte devant le volier hongkongais SHK Scallywag, autre maxi de 100 pieds, environ 30 mètres, dont l'équipage a rencontré des problèmes de voile.

Des dizaines de bateaux chargés de spectateurs ont accompagné les 88 voiliers au départ, pour fêter le retour cette année de cette course, l'une des plus difficiles au monde en raison des conditions météorologiques souvent musclées.

Plusieurs bateaux ont été contraints cette année de renoncer pour cause de cas de Covid-19, dont les favoris Comanche et Wild Oats XI. Quatre voiliers ont abandonné au cours des deux derniers jours, dont l'un dix minutes avant le départ, pour cause d'épidémie.

Au total, ce sont 88 voiliers qui ont pris le départ, loin des 157 inscrits lors de l'édition 2019. Parmi eux figurent, pour la première fois, 17 navires en équipage réduit à deux personnes seulement.

Cette course longue de 628 milles (1.200 km) part de Sydney sur la côte est de l'Australie pour rejoindre Hobart, capitale de la Tasmanie, dans des vents souvent violents.

Six hommes avaient péri, cinq bateaux avaient coulé et 55 marins avaient dû être secourus lors de l'édition 1998, marquée par une violente tempête.

Les premiers bateaux sont attendus mardi à Hobart.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info