XV de France: pas de duel contre les Fidji, rendez-vous en Ecosse

Publié le à Marcoussis (France) (AFP)

Pas de match à Vannes pour le XV de France, prochain rendez-vous en Écosse le 22 novembre. La rencontre contre les Fidji, prévue dimanche, est annulée après des cas de contamination au Covid-19 dans l'effectif fidjien.

Aux deux joueurs océaniens déjà testés positifs dans la semaine se sont ajoutés "quatre cas supplémentaires" ayant engendré de facto "des cas contact" après une nouvelle série de tests jeudi, a détaillé le Comité des six nations, qui chapeaute la toute nouvelle Coupe d'automne des nations.

L'ancien trois-quarts de Toulon et de Bordeaux-Bègles Semi Radradra, qui évolue désormais à Bristol (Angleterre), fait partie des joueurs positifs d'après une source proche de la sélection fidjienne.

"En raison du calendrier serré le match ne peut malheureusement pas être reporté à une date ultérieure", a ajouté le Comité des six nations dans un communiqué. Une décision doit être prise lundi pour déterminer le résultat de la rencontre.

"C'est une décision difficile et décevante, mais c'est la seule issue possible après les résultats des tests. Nous attendions tous ce match avec impatience, mais le bien-être des joueurs et de leur encadrement reste notre priorité numéro un", a complété Benjamin Morel, directeur général des Six nations, cité dans le communiqué.

De son côté, l'encadrement de l'équipe de France a annulé la conférence de presse d'annonce de la liste des 23 joueurs, programmée à 12h00 vendredi à Marcoussis.

"Forcément, il y a de la tristesse mais s'il y a plusieurs cas de Covid et des cas contacts, il faut prendre de bonnes décisions et la santé passe avant tout le reste", a déploré le président du RC Vannes Olivier Cloarec.

"Mais c'est beaucoup de tristesse car on n'est pas près de recevoir le XV de France de sitôt" à Vannes, a-t-il ajouté.

L'"Autumn Nations Cup", compétition à huit équipes (Six nations plus Fidji et Géorgie) ne commencera finalement pour les Bleus qu'à Edimbourg dans une dizaine de jours. Et le sélectionneur Fabien Galthié pourra s'appuyer sur son équipe-type, ce qui n'était pas prévu.

Les clubs français n'ont en effet accepté de libérer leurs internationaux que pour trois feuilles de match, grand maximum, et les Bleus en ont déjà disputé deux. Ils avaient battu le pays de Galles (38-21) lors d'un test-match le 24 octobre, puis l'Irlande (35-27) le 31 octobre lors du Tournoi des six nations, qu'ils ont achevé à la deuxième place, derrière l'Angleterre.

- Dupont et Ntamack contre l'Ecosse -

Après le duel contre les Fidji au stade de la Rabine, l'encadrement aurait donc dû dire au revoir à son équipe A. Galthié avait d'ailleurs dévoilé jeudi soir le groupe de 31 joueurs, avec notamment le revenant Brice Dulin et quatorze néophytes, qui devait préparer le match en Ecosse et donc la suite de la période automnale.

Mais les mésaventures de la sélection du Pacifique changent la donne. Les joueurs qui devaient affronter les Fidji ont été libérés dès vendredi midi et seront reconvoqués lundi à 18h pour se rendre en Ecosse le 22 novembre.

Jeu de chaises musicales oblige, le groupe initialement convoqué pour ce déplacement à Murrayfield jouera lui contre l'Italie une semaine plus tard.

Les Bleus doivent en effet jouer trois autres rencontres, dans le cadre de la Coupe d'automne des nations, en Ecosse donc, puis contre l'Italie au Stade de France ainsi qu'un match de classement le 5 ou le 6 décembre dont le lieu reste à déterminer.

La Coupe d'automne des nations doit débuter vendredi (20h00) avec un duel Irlande-Galles à Dublin. Elle se poursuivra samedi avec les rencontres entre l'Italie et l'Ecosse à Florence et le duel opposant le XV de la Rose à la Géorgie à Londres.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info