Marcourt ne remplit pas sa part du contrat, selon la N-VA

Belga

En reportant d'un an encore le problème, le ministre de l'Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt, ne remplit pas sa part du contrat, estime la députée Valérie Van Peel (N-VA).

Marcourt ne remplit pas sa part du contrat, selon la N-VA

Le gouvernement francophone a approuvé vendredi l'instauration d'un concours à la fin de la première année de médecine et de dentisterie afin de résoudre le problème des étudiants qui risquaient d'être privés de numéro Inami à la fin de leur cursus. La solution n'est pas juridiquement viable, souligne la députée nationaliste qui rappelle les déboires devant le Conseil d'Etat du filtre en vigueur avant 2008 en Communauté française."Ce qui est inacceptable pour nous, c'est le pari de Marcourt que le report signifiera l'abandon. Parce qu'il y aura des problèmes juridiques ou qu'après un an d'obstination, il recevra encore une concession. La Communauté française refuse depuis 15 ans de prendre ses responsabilités dans ce dossier. Et maintenant, nous devrons encore concéder un an: ce n'était pas l'accord", a déploré Mme Van Peel. Le filtre devrait être mis au début de l'année académique, selon elle. "C'était la condition pour autoriser l'utilisation des numéros Inami pour le trop plein d'étudiants. C'est évident que Marcourt continue à espérer que le report signifiera l'abandon. Et ça, en tant que N-VA, nous ne l'acceptons pas. C'est assez." (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be