Le Japon proteste contre des forages chinois en mer de Chine orientale

Belga

Le Japon a formulé une protestation officielle auprès de la Chine, qu'il accuse de prospecter dans des champs gaziers disputés en mer de Chine orientale.Le ministère japonais des Affaires étrangères a indiqué vendredi avoir déposé une plainte auprès de l'ambassade de Chine à Tokyo, accusant Pékin d'avoir construit 17 plateformes de forage dans un secteur où les zones économiques exclusives (ZEE) des deux pays se chevauchent en mer de Chine orientale. "Il est extrêmement regrettable que la partie chinoise procède unilatéralement au développement dans ces eaux", a déclaré le ministère. "Les frontières des zones économiques exclusives et du plateau continental n'ont pas encore été fixées en mer de Chine orientale", a-t-il rappelé. Le Japon estime que la ligne médiane entre les côtes des deux nations marque les limites de leurs ZEE respectives. Mais la Chine juge que la frontière se situe plus près de la côte du Japon, en tenant compte du plateau continental et d'autres caractéristiques de l'océan. En 2008, le Tokyo et Pékin s'étaient entendus pour exploiter conjointement les champs gaziers dans les zones disputées et à suspendre les prospections unilatérales. Mais les négociations visant à déterminer les façons d'appliquer cet accord avaient été suspendues deux ans plus tard et n'ont jamais repris. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be