RDC: plus d'une dizaine de civils tués dans un nouveau massacre à Beni

Belga

Plus d'une dizaine de civils ont été tués samedi à l'aube à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo par des membres du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF), a-t-on appris de l'armée et de la Croix-rouge locale."Nous avons entendu des coups de feu à l'aube au village Beu Manyama. A notre arrivée, c'était déjà trop tard parce que l'ennemi ADF avait tué à la machette plus d'une dizaine de nos concitoyens", a déclaré à l'AFP le capitaine Anthony Mualushayi, porte-parole de l'armée à Beni (Nord-Kivu, est). "Nous les avons pourchassés. Je vous informe que nos militaires ont neutralisé sept ADF. Un ADF a été capturé pendant l'opération de ratissage de cette zone dans la partie ouest de la Nationale N°4 où l'ennemi a fui après avoir été délogé de ses fiefs", a ajouté l'officier. La Croix-rouge locale a toutefois fait état d'un bilan humain plus lourd, affirmant qu'une vingtaine de civils ont été tués dans cette attaque. "Cet après-midi, le bilan de l'attaque de Beu Manyama est passé de 21 à 24 civils tués", a déclaré à l'AFP Philippe Bonane, chef de la Croix-rouge du territoire de Beni, qui supervisait l'opération de transfert des corps à la morgue. Le village Beu-Manyama est situé à 36 kilomètres à l'Ouest d'Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, vers la frontière avec la province voisine de l'Ituri. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be