Washington et Athènes exigent la libération de deux pétroliers grecs saisis par l'Iran

Belga

Les Etats-Unis et la Grèce ont appelé, lundi, l'Iran à restituer deux pétroliers grecs saisis vendredi par Téhéran. Un acte "injustifié", qui constitue une "menace pour la sécurité maritime", a indiqué lundi le département d'Etat américain.Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken s'est entretenu par téléphone avec son homologue grec Nikos Dendias à ce sujet. Les deux ministres ont convenu que l'Iran devait procéder à la libération "des navires, de la cargaison et de l'équipage", a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price. Les Gardiens de la Révolution avaient indiqué que leurs forces navales avaient saisi les deux pétroliers dans le Golfe persique en raison de "violations qu'ils ont commises". Peu de temps auparavant, l'Iran avait demandé la libération d'un navire russe transportant quelque 115.000 tonnes de pétrole iranien, saisi par la Grèce en avril à la demande des États-Unis dans le cadre des sanctions prises contre la Russie après l'invasion de l'Ukraine. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be