Invasion de l'Ukraine - Argentine: le gouvernement défend sa taxe sur les "bénéfices inattendus" de la guerre

Belga

Le président argentin a défendu lundi son projet de taxe de "bénéfices inattendus" tirés de la guerre en Ukraine, du fait de la flambée des prix dans certains secteurs, tels l'agro-alimentaire, une "immoralité" au regard de l'inflation ambiante frappant les ménages vulnérables.La guerre en Ukraine, son impact sur les prix, "affecte des millions mais bénéficie à un tout petit nombre (...) qui gagne énormément", a déclaré le président Alberto Fernandez présentant, depuis la présidence, le projet de taxe exceptionnelle. "C'est une immoralité, une indécence qu'à la tête de l'Etat nous ne pouvons permettre" dans un pays qui compte 37% de pauvreté, et ou les prévisions d'inflation pour 2022 atteignent 60%. "Nous ne faisons rien d'autre que le monde a fait jadis, fait de nouveau aujourd'hui", a-t-il ajouté, citant une taxe exceptionnelle annoncée en mai par la Grande-Bretagne sur les bénéfices des géants pétroliers, en Italie sur les "surprofits" dans le secteur de l'énergie, ou encore une taxe similaire instaurée aux Etats-Unis en 1917 dans un contexte de Première guerre mondiale. M. Fernandez n'a pas précisé le montant que pourrait dégager une telle taxe, indiquant seulement qu'y seraient soumises les entreprises aux bénéfices nets annuels supérieurs à 1 milliard de pesos (8,2 millions de dollars), et ayant enregistré des bénéfices de 10% en 2022, ou en augmentation de 20% entre 2021 et 2022. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be