Libération de trois des huit ressortissants turcs otages d'un gang haïtien

Belga

Trois jeunes femmes, parmi les huit ressortissants turcs enlevés le 8 mai en Haïti par un gang, ont été libérées au cours du week-end pour raisons de santé, a indiqué l'opérateur du car dans lequel elles voyageaient avant d'être kidnappées.Elles ont été "libérées ce week-end pour raison de santé, parce qu'elles étaient malades", a indiqué à l'AFP Michaelle Durandis, représentante de la compagnie d'autobus Metro. Le car, en provenance de la capitale dominicaine Saint-Domingue et à destination de Port-au-Prince, avait été détourné en Haïti par l'une des plus puissantes bandes armées du pays, peu de temps après son passage de la frontière. Douze personnes se trouvaient alors à bord: huit ressortissants turcs, trois Haïtiens et un Dominicain. Les citoyens turcs, âgés de 20 à 26 ans, sont membres d'une association éducative et religieuse présente dans le pays depuis 2019 et qui fournit des cours de langues et d'enseignement religieux musulman, selon son site internet. Les deux employés de la société de transport, une hôtesse haïtienne et le chauffeur dominicain, avaient été libérés moins d'une semaine après le détournement du bus. Les deux passagers haïtiens ont également été libérés, contre une rançon dont le montant n'est pas connu, a indiqué Michaelle Durandis, qui n'a pas précisé la date de leur libération. "Les kidnappeurs ont encore les cinq hommes turcs et ils sont toujours en possession du bus de la compagnie", a précisé la porte-parole. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be