Pérou: la belle-soeur du président placée 30 mois en détention préventive

Belga

Un juge péruvien a condamné dimanche la belle-soeur du président péruvien Pedro Castillo à trente mois de détention préventive dans le cadre d'une affaire de corruption pilotée, selon le ministère public, depuis le palais du gouvernement.Le juge Johnny Gomez Balboa a énoncé sa sentence à l'encontre de Yenifer Paredes, 26 ans, à l'issue d'une audience de près de quatre heures. Le procureur avait réclamé 36 mois de prison préventive. La jeune femme s'était livrée le 10 août à la justice, après des perquisitions sans précédent au palais et au domicile du chef de l'Etat par la police qui était à sa recherche. Elle est soupçonnée de participation à un réseau de corruption et de blanchiment d'argent. Elle risque 23 ans de prison. Le président péruvien fait lui-même l'objet de six enquêtes, notamment pour corruption, mais ces affaires sont distinctes de celle impliquant sa belle-soeur. Pedro Castillo, un ex-enseignant rural et syndicaliste de 52 ans, a déjà dû faire face à deux tentatives de destitution par le Parlement. Il était crédité par un sondage Ipsos en juillet de 74% d'opinions défavorables dans sa gestion du pays qui a vu trois Premiers ministres et sept ministres de l'Intérieur se succéder en un peu plus d'un an. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be