De Croo : "Nous ne nous laisserons pas intimider" par les menaces envers Van Quickenborne

Belga

Les menaces visant le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, sont "totalement inacceptables", a réagi samedi le Premier ministre Alexander De Croo auprès de Belga. "Soyons cependant clairs: nous ne nous laisserons intimider par personne. Le travail continue", a ajouté le libéral flamand, alors que la sécurité a été renforcée autour de M. Van Quickenborne.

De Croo : "Nous ne nous laisserons pas intimider" par les menaces envers Van Quickenborne

Le Premier ministre a ajouté avoir contacté son ministre de la Justice (Open VLD) et compatir également avec sa famille. Enfin, Alexander De Croo a remercié les services de renseignement et de sécurité belges et néerlandais pour leur collaboration. Trois personnes ont en effet été privées de liberté aux Pays-Bas dans la nuit de vendredi à samedi dans le cadre de l'enquête en cours. La menace est considérée comme "sérieuse" par le parquet fédéral et le Centre national de crise a pris des mesures nécessaires pour placer le ministre sous sécurité renforcée. Une enquête a été ouverte. Vincent Van Quickenborne n'a, lui, pas réagi. Selon la VRT, il s'agirait d'une tentative d'enlèvement imaginée par le milieu de la drogue. De son côté, Het Laatste Nieuws ajoute que des armes à feu ont été découvertes à l'intérieur d'un véhicule immatriculé aux Pays-Bas et repéré devant le domicile du ministre à Courtrai. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be