24 Heures de Spa-Francorchamps - Mercedes en tête après 6 heures, catastrophe pour WRT, Weerts et Vanthoor

Publié le à Francorchamps (Belgique)

La Mercedes de Raffaele Marciello/Timur Boguslavskiy/Felipe Fraga (Ita/Rus/Bré) est en tête des 24 Heures de Spa-Francorchamps après six heures de course. L'équipe belge WRT a déjà perdu ses deux voitures de pointe. Le premier quart de course est passé aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, disputée sur une piste majoritairement sèche même si l'une ou l'autre averses se sont invitées pendant la course, neutralisée à quatre reprises. Une course qui est tout sauf décantée avec 16 voitures dans le tour du leader. Partie en pole, la Mercedes Raffaele Marciello/Timur Boguslavskiy/Felipe Fraga (Ita/Rus/Bré) est toujours en tête après avoir récupéré le leadership au détriment de la Lamborghini de Dennis Lind/Marco Mapelli/Andrea Caldarelli (Dan/Ita/Ita) quelques minutes avant le cap des six heures de course. La Porsche de Matt Campbell/Patrick Pilet/Mathieu Jaminet (Aus/Fra/Fra) est 3e. Du côté des Belges, Frédéric Vervisch est le mieux classé, son Audi pointant en 4e place alors que la Porsche de Laurens Vanthoor est 6e. La Bentley de Maxime Soulet est 11e. Tous sont donc dans le tour des leaders alors que les écarts sont réduits à néant par la dernière neutralisation, en cours au moment du cap des six heures. Du côté de l'équipe belge WRT, c'est déjà une hécatombe avec un abandon sur accrochage pour Charles Weerts/Frank Stippler/Edoardo Mortara (Bel/All/Sui) ainsi que celui de Dries Vanthoor/Christopher Mies/Kelvin van der Linde (Bel/All/Afs) une minute avant le cap des six heures durant la neutralisation alors qu'elle était 8e. Un problème de transmission est suspecté. Dans les autres catégories, Maxime Martin (Aston Martin) est leader en Pro-Am alors que Benjamin Lessennes (BMW) est 4e et Louis Machiels 5e (Ferrari). En Silver Cup, 6e place pour Baptiste Moulin (Lamborghini) et 8e pour Adrien De Leener (Porsche). Enfin en Am Cup, 3e place pour Stéphane Lémeret (Bentley). A noter que Grégory Paisse et Pierre-Yves Paque (Audi) ont aussi abandonné après la sortie de leur équipier français Christophe Cresp, qui a provoqué la 4e neutralisation. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info