24 Heures du Mans - Toyota mène confortablement à 6 heures de la fin, Martin leader en GTE-Pro

Publié le à Le Mans (France)

La Toyota TS050 Hybrid de Sébastien Buemi/Brendon Hartley/Kazuki Nakajima (Sui/N-Z/Jap) est en tête avec trois tours d'avance à six heures de l'arrivée des 24 Heures du Mans, en France. Maxime Martin (Aston Martin) est leader de la catégorie GTE-Pro. Toyota a néanmoins connu des soucis avec un problème de turbo pour l'équipage Mike Conway/Kamui Kobayashi/José Maria Lopez (G-B/Jap/Arg) à mi-course, coûtant six tours. C'est donc la voiture sœur qui mène la danse avec trois tours d'avance sur la première des deux Rebellion-Gibson, pilotée par Gustavo Menezes/Norman Nato/Bruno Senna (USA/Fra/Bré). La deuxième Rebellion de Nathanaël Berthon/Louis Déletraz/Romain Dumas (Fra/Sui/Fra) est 3e à 5 tours. Côté Belge, Maxime Martin (Aston Martin) est en lutte pour la première place de la catégorie GTE-Pro depuis le départ avec ses équipiers britanniques Alex Lynn et Harry Tincknell. L'équipage est en tête avec 30 secondes d'avance sur la Ferrari de James Calado/Alessandro Pier Guidi/Daniel Serra (G-B/Ita/Bré). Moins de réussite pour les autres pilotes belges. Laurens Vanthoor (Porsche) est 7e en GTE-Pro à 14 tours après avoir connu un gros problème de direction assistée en début de soirée. En GTE-Am, Adrien De Leener (Porsche) est bon dernier après avoir perdu beaucoup de temps d'entrée de jeu suite à la sortie de son équipier autrichien Thomas Preining. Enfin, Christophe D'Ansembourg (Oreca-Gibson), engagé en LMP2, a abandonné en début de course sur problèmes électriques. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info