5G en Belgique - Le choix du fournisseur 5G se dessine chez Orange

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le choix du fournisseur de l'infrastructure mobile pour la future 5G se dessine chez Orange Belgique, a confié son nouveau CEO français Xavier Pichon pour son premier contact avec la presse depuis sa prise de fonctions le 1er septembre. Ce choix sera toutefois conduit par les décisions politiques prises ces derniers mois, notamment celle d'écarter les fournisseurs à risque, sous-entendu les acteurs chinois Huawei et ZTE, reconnaît-il. Aucun contrat n'a encore été signé. Orange sera souverain dans sa décision et ne sera pas influencé par le choix de sa maison-mère en France pour Ericsson et Nokia, insiste le nouveau patron, âgé de 53 ans. Délaisser des acteurs chinois au profit d'européens n'aura aucun impact sur le coût, assure-t-il. Ce ne sera pas plus cher. Le tarif ne constitue plus un problème. Le marché a beaucoup évolué et les industriels se sont en effet plutôt alignés sur les prix chinois, à entendre Xavier Pichon. Les relations avec Huawei sont en tous les cas excellentes, dit-il. Même s'il faudra dans le futur reconditionner les réseaux 3G et 4G pour respecter les décisions politiques. Orange s'attend à ce que les enchères pour le spectre de la 5G soient lancées à l'été 2021. Plutôt vers août-septembre. L'entrée en fonction d'un gouvernement fédéral de plein exercice constitue, dans ce sens, une "good news" pour celui qui travaillait jusqu'à il y a quelques semaines en Australie pour le Boston Consulting Group, après 18 ans de bons et loyaux services chez Orange à Paris. Pour le reste, le CEO se réjouit d'arriver à un moment où son entreprise devra poser des choix technologiques importants. Le(s) fournisseur(s) 5G donc, mais aussi l'infrastructure fixe. Continuera-t-elle sur le câble, "très bon en Belgique et qui a été modernisé"? Et, dans ce cas, avec son réseau propre? Car Orange loue actuellement celui de Telenet et Voo à un tarif de gros qui lui déplaît. L'opérateur optera-t-il plutôt pour la fibre optique? Le nouveau patron entend en tous cas "aider son entreprise à jouer un rôle majeur sur le marché belge et à y gagner des parts de marché". Pour ce faire, l'option du rachat de Voo à Nethys est toujours sur la table, laisse-t-il entendre, ne souhaitant pas dévoiler davantage ses cartes. Et le lancement d'une offre 'internet only', qui répond à une vraie demande du marché, selon Orange, mais dont le lancement a plusieurs fois été postposé, notamment à cause de la question des tarifs de gros pour l'accès au câble, devrait devenir réalité "bientôt". Très probablement courant 2021, si pas avant. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info