Abattage sans étourdissement: Des organisations musulmanes saisissent la Cour Européenne des Droits de l'Homme

Publié le à Bruxelles (Belgique)

L'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) et le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique (CIB) ont décidé de contester les interdictions flamande et wallonne de l'abattage d'animaux sans étourdissement devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), annoncent-elles vendredi. "La communauté musulmane espère que cette Cour fera triompher la raison sur ce dossier chargé en émotion", indiquent les organisations.En septembre dernier, la Cour constitutionnelle a rejeté les recours introduits contre l'interdiction wallonne et flamande de l'abattage d'animaux sans étourdissement préalable. Cette obligation générale de prévoir un étourdissement de l'animal (éventuellement réversible) est en vigueur dans les deux Régions depuis 2019. Pour les associations musulmanes et juives qui avaient introduit les recours, il y avait là violation de la liberté de religion. L'abattage rituel ne prévoit en effet pas d'étourdissement de l'animal, qui doit être intact avant la mise à mort. La Cour a admis que l'obligation générale d'abattage avec étourdissement restreint d'une certaine manière la liberté de religion des croyants juifs et islamiques, mais appuie également que "la protection du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles constitue un objectif légitime d'intérêt général". L'Exécutif des Musulmans de Belgique et le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique ont donc décidé de se tourner vers la CEDH à Strasbourg. "L'État de droit ne doit pas succomber à la pression politique et sociale croissante des mouvements populistes qui mènent une bataille de symboles contre les minorités vulnérables dans toute l'Europe", ajoutent les deux organisations. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info