Allemagne : l'Église s'excuse pour l'enterrement d'un néo-nazi sur une tombe juive

Publié le à Potsdam

L'Église protestante allemande a présenté ses excuses pour avoir autorisé l'enterrement d'un négationniste et néo-nazi sur l'ancienne tombe d'un scientifique juif dans un cimetière de Berlin."L'enterrement d'un négationniste sur la tombe de Max Friedlaender est une terrible erreur et un incident choquant au regard de notre histoire", a commenté Christian Staeblein, évêque en charge de la communauté locale. "Il faut absolument voir comment nous pouvons rectifier le tir." L'homme a été enterré vendredi dernier au cimetière de Stahnsdorf (sud-ouest de Berlin) sur l'ancienne tombe du musicien Max Friedlaender, décédé en 1934. Max Friedlaender était un protestant, d'origine juive. Une première requête pour une tombe à cet endroit avait été rejetée par les responsables du cimetière. Les autorités religieuses locales ont expliqué qu'elles ont fini par accepter la demande, précisant que "le principe de base est que chaque personne à droit à une ultime place où reposer". Mais le choix de l'ancienne tombe de Max Friedlaender s'est finalement avéré être une erreur, "un échec de notre Église", ont reconnu les autorités religieuses. Selon le département Justice du Sénat, Samuel Salzborn, le commissaire en charge de la lutte contre l'antisémitisme à Berlin, a déposé une plainte contre X, car le repos des morts a été bafoué. La police avait encadré les funérailles du néo-nazi, auxquelles assistaient des douzaines de partisans du négationnisme, vendredi dernier. Selon un porte-parole des forces de l'ordre, un homme qui était sous le coup de deux mandats d'arrêt, a été appréhendé lors d'un contrôle d'identité. La police le suspecte d'appartenir au Mouvement citoyen pour le Reich, qui n'accepte pas la légitimité de la république allemande actuelle et affirme que le Reich allemand de 1871 à 1945 est toujours en place. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info