"Aller au-delà des 3 jours de télétravail par semaine dans la fonction publique"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

David Clarinval (MR), vice-Premier ministre wallon en charge de la Fonction publique, estime qu'il y a "des enseignements très positifs à tirer" du télétravail qui s'est généralisé dans la fonction publique durant le confinement. "Cette expérience démontre qu'on peut aller au-delà des trois jours par semaine sans problème", annonce-t-il dans La Libre Belgique et La Dernière Heure jeudi. "On ne peut pas tout faire par télétravail, mais cette expérience démontre qu'on peut en faire plus. On peut aller au-delà des trois jours par semaine sans problème, si on met en place un système d'encadrement qui évite les abus." Pour le ministre, les éléments positifs se révèlent supérieurs aux craintes "qui faisaient que cette pratique pouvait être vue de manière frileuse". "Les freins, dont une certaine peur du carottage, disons-le, peuvent être contournés avec un cadre." Il annonce qu'il va demander aux collèges des présidents des différentes administrations fédérales un rapport sur la manière dont s'est déroulé le recours accru au télétravail durant cette crise, ainsi qu'un plan pour l'implémenter davantage après la crise, en accord avec les syndicats. Fin mars, neuf fonctionnaires fédéraux sur dix avaient recours au télétravail (dont 72 % intégralement), contre 55,86 % en 2018. "Le télétravail est logiquement plus simple à mettre en place pour un agent du SPF Finances que pour un gardien de prison", précise David Clarinval. L'Ardennais estime en outre que cette crise engendrera des changements profonds, pas seulement dans la fonction publique: "Elle montre qu'on peut avoir plus de télétravail dans notre société. Avec comme conséquence plus de souplesse, de responsabilisation, de temps pour la vie privée mais aussi un désengorgement des villes et un accroissement des achats locaux". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info