Amnesty International prie Biden de fermer Guantanamo à l'approche des 20 ans de la prison

Publié le à Washington (États-Unis)

Amnesty International exhorte le président américain Joe Biden à fermer le camp de détention de Guantanamo, à Cuba, opérationnel depuis 20 ans ce mois-ci.Ce camp est synonyme d'arbitraire, d'injustice et de torture, a déclaré à l'agence DPA Sumit Bhattacharyya, expert d'Amnesty. Ce dernier prie Joe Biden de fermer le camp et de poursuivre en justice les personnes impliquées dans tout acte illégal ou de torture. La prison militaire compte encore 39 détenus. Le camp a été établi sous le gouvernement du président républicain George W. Bush pour détenir, sans procès préalable, les terroristes islamistes présumés après les attaques du 11 septembre 2001 à New York et à Washington. Son successeur, Barack Obama, avait l'intention de fermer Guantanamo mais le Congrès américain s'y est opposé, tandis que Donald Trump voulait garder le camp ouvert. Pour marquer les 20 ans de la création de la prison, Amnesty International a prévu d'organiser des actions de protestation samedi dans différentes villes d'Allemagne et dans d'autres pays. Les premiers détenus ont été emmenés au camp de Guantanamo, situé sur une base militaire américaine à Cuba, le 11 janvier 2002. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info