Arnaud Démare s'impose au sprint dans la 115e édition après une belle poursuite

Publié le à Tours (France)

Arnaud Démare (Groupa-FDJ) s'est imposé à l'arrivée de la 115e édition de la classique cycliste Paris-Tours (1.Pro) disputée dimanche sur la distance de 212,3 km entre Chartres et Tours. Au bout des 800 mètres de l'avenue de Grammont, et après une poursuite échevelée, le Français a devancé dans un sprint serré son compatriote Franck Bonnamour (B&B Hotels p/b KTM). Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) a dû se contenter de la 3e place devant Stan Dewulf (AG2R Citroën).Démare qui avait pris la 2e place de cette course en 2016 derrière le Colombien Fernando Gaviria succède au palmarès au Danois Casper Pedersen.  Le trio formé des Belges Stan Dewulf (AG2R Citroën) et Frederik Frison (Lotto Soudal) et du Britannique Connor Swift (Arkéa Samsic) a lancé la course dans la finale à 44 km de l'arrivée. Le Français Franck Bonnamour (B&B Hotels p/b KTM), supercombattif du dernier Tour de France,  est parvenu à rejoindre les échappés deux kilomètres plus loin. C'est alors que Swift a connu une crevaison qui a mis fin à ses espoirs. Le peloton qui chassait se scinda. Les premiers derrière les leaders étaient loin d'abdiquer car leur retard n'a jamais dépassé la minute. A 15 km de Tours, six hommes pointaient à 20 secondes: Jasper Stuyven, le Luxembourgeois Bob Jungels, les Français Arnaud Démare, Valentin Madouas, Matis Louvel et l'Espagnol Roger Adria. Le groupe suivant accusait à peine 35 secondes de retard. Après un nouveau passage sur les chemins de vigne, Frison était à son tour victime d'une crevaison et voyait filer Dewulf et Bonnamour. Dans l'ultime côte, celle de Rochecorbon à dix kilomètres de l'arrivée, Démare et Stuyven tentaient le jump, faussaient compagnie aux quatre autres poursuivants. Ils eurent même les deux leaders en point de mire, sans parvenir à réaliser la jonction.  Les dix derniers kilomètres se résumèrent à une poursuite entre les deux duos franco-belges. Le suspense fut total. Et ce n'est qu'à 400 mètres de la banderole finale que les deux vainqueurs de Milan-Sanremo ont réussi a rejoindre les deux attaquants. Sans attendre Démare lança le sprint et résista à ses adversaires pour décrocher à 30 ans son 9e bouquet de la saison, de loin le plus beau. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info