Asile et migration - Manche: 123 migrants en route vers l'Angleterre secourus en mer

Publié le à Lille

Cent vingt-trois migrants ont été secourus dans le détroit du Pas-de-Calais lundi alors qu'ils tentaient de traverser la Manche à bord de plusieurs embarcations de fortune pour rejoindre l'Angleterre, a annoncé la préfecture maritime.L'une de ces embarcations transportait 55 personnes, dont 10 femmes et deux enfants, selon un communique de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.  Signalés en difficulté au large d'Equihen-plage (Pas-de-Calais), ces migrants ont été récupérés par un remorqueur d'intervention de la Marine nationale et ramenés au port de Boulogne-sur-Mer. Un peu plus tôt, 37 naufragés, dont une femme, avaient été repérés avec leur embarcation, "échoués sur un banc de sable et isolés par la marée montante" au large de Dunkerque (Nord), indique la préfecture.  La vedette des sauveteurs en mer "ne pouvant pas accéder" aux lieux, un hélicoptère de la Marine nationale a transféré les naufragés, "par atterrissages successifs" sur le banc puis la terre ferme.  Les cinq dernières personnes ont dû être hélitreuillées car l'eau a "totalement recouvert le banc en moins de vingt minutes", selon ce communiqué. Sains et saufs, elles ont été ramenées à Calais et confiés à la police aux frontières. Un canot de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a par ailleurs porté assistance à 27 migrants "en difficulté dans le secteur de Gravelines" (Nord). Enfin, quatre naufragés ont été secourus par une patrouille de police au large de Sangatte (Pas-de-Calais) et ramenés au port de Calais. Vendredi, 103 migrants avaient déjà été secourus en mer lors de plusieurs opérations. Depuis la fin 2018, ces traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l'eau. En 2020, plus de 9.500 traversées ou tentatives de traversées de ce type ont été recensées, soit quatre fois plus qu'en 2019, selon un bilan de la préfecture maritime. Six personnes y ont trouvé la mort et trois ont disparu, après quatre morts en 2019. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info