Au moins une douzaine d'Etats compte s'opposer à la déclaration d'urgence de Trump

Publié le à WASHINGTON (Belgique)

L'Etat américain de Californie a annoncé lundi son intention de saisir les tribunaux afin de contrer la déclaration d'urgence du président Donald Trump pour construire son mur, a déclaré le procureur général de cet Etat, Xalvier, Becerra lundi. La Californie sera soutenue par au moins une douzaine d'Etats, a-t-il dit. Donald Trump a déclaré vendredi l'urgence nationale pour contourner le pouvoir du Congrès et obtenir un financement pour le mur qu'il souhaite construire coûte que coûte à la frontière mexicaine. "Le président a une large autorité. Mais il n'a pas le pouvoir de violer la constitution", a déclaré M. Becerra sur la chaîne américaine NBC. Les médias US ont rapporté que le Nouveau Mexique, l'Oregon, le Minnesota, le New Jersey, Hawaii et le Connecticut figuraient parmi les Etats qui se joignent aux poursuites judiciaires. Cette action légale intervient alors que l'ONG progressive Public Citizen a saisi vendredi devant un tribunal fédéral à Washington pour le compte de trois propriétaires terriens texans et un parc national dans la vallée du Rio Grande. Les détracteurs de Trump font valoir que ses difficultés avec le Congrès ne rencontrent pas les conditions prévues par la loi sur l'urgence nationale de 1970. Pour eux, il n'était pas justifié de rediriger 3,6 milliards de dollars de la construction militaire vers le mur frontalier. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.