"Avanti": Verts et libéraux y croient, vers une nouvelle réunion cruciale en matinée

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Une nouvelle réunion des présidences des 8 partis de la possible coalition "Avanti" poussée par Egbert Lachaert (Open Vld) doit avoir lieu vendredi à 9h00, avant que le chargé de mission royale et président des libéraux flamands ne se rende au Palais dans la journée pour faire rapport au Roi de ses travaux. Du côté d'Ecolo, de Groen, et du MR, trois partis parmi ces 8 potentiels partenaires, on y croit, ressort-il vendredi matin des interventions de Jean-Marc Nollet, Meyrem Almaci et Denis Ducarme en radio. "J'y crois, et je pense que l'ensemble des Belges peuvent y croire. Depuis les élections, on ne s'est pas retrouvés dans une situation aussi positive, avec des partis qui veulent travailler ensemble et ont une majorité", a expliqué au micro de Bel RTL le ministre MR des Classes moyennes et des Indépendants. Même son de cloche côté des Verts, le coprésident d'Ecolo Jean-Marc Nollet expliquant sur La Première (RTBF) qu'il voit "une différence nette entre ce qui a pu se passer ces 10 derniers jours autour d'Egbert Lachaert et ce qui s'est passé ces 2-3 derniers mois". "On sera en mesure d'avancer pour passer à une étape ultérieure", estime-t-il. Sans la nommer, il pense donc qu'il est possible de passer rapidement (le jour-même? ) à l'étape de négociations formelles pour la formation d'un nouveau gouvernement fédéral, autour d'un "formateur" en bonne et due forme. La réunion à 8 (PS, sp.a, Open Vld, MR, Ecolo, Groen, CD&V, cdH) de ce vendredi matin devrait être cruciale dans cette optique, après avoir constaté encore toute une série de points de tension jeudi entre les quatre familles politiques concernées. Parmi ceux-ci, il y a la sortie du nucléaire prévue par la loi en 2025, un élément sur lequel les Verts ne veulent pas revenir. "La loi est là", lance Jean-Marc Nollet, qui indique par ailleurs qu'il s'agit pour lui d'un "enjeu d'emploi". Il y a aussi la proposition de loi dépénalisant l'avortement, dont le débat et le vote en plénière à la Chambre ont été postposés par des manœuvres de retardement inédites grandement portées par le CD&V. Les chrétiens démocrates flamands en font une "question de gouvernement". Mais même sur un dossier aussi clivant, les déclarations se font très mesurées ces derniers jours. "Pour nous, c'est essentiel comme dossier, il s'agit de la protection des droits des femmes", répond Jean-Marc Nollet. Mais "c'est évident qu'on ne va pas pouvoir prendre le texte tel quel", même si "on ne jette pas tout à la poubelle", reconnait-il, faisant état d'une "volonté" partagée "de prendre en compte les différentes sensibilités". Denis Ducarme renchérit: "il s'agit d'écouter le CD&V, d'écouter leurs priorités". Parallèlement, il affirme cependant qu'au MR, on maintiendra la règle du vote libre sur les questions éthiques. Sur le plan social et fiscal, aussi, il reste à discuter. "On ne relancera pas le pays en mettant à gauche à droite de nouvelles taxes", prévient le libéral. Sur les pensions, "on discute beaucoup pour l'instant du relèvement des pensions minimales (...), mais on n'est pas encore au cœur de la discussion sur l'aspect social", indique quant à lui Jean-Marc Nollet. "Il y a beaucoup de sujets à aborder, et un équilibre à trouver", reconnait ce dernier, toujours au micro de la RTBF. Mais aussi bien côté vert que libéral, on affirme que les discussions sont constructives, abordent le fond des choses, sans laisser de place aux prétentions de postes ministériels. "En 3h00 à 3h30 de réunion hier, il n'y a pas eu un seul moment de discussion sur les postes", affirme le coprésident d'Ecolo. "On a tourné la page des grandes déclarations via les médias et des confrontations agressives", se réjouit Denis Ducarme sur Bel RTL. En tout cas, il y aurait de la "confiance" autour de la (large) table, comme le résume la présidente de Groen Meyrem Almaci sur les ondes de la VRT. "On peut actuellement discuter de choses qui étaient précédemment inabordables". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info