Baisse de l'intention de licencier et stabilité des recrutements dans les PME

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Alors que le deuxième trimestre de l'année débute, les intentions de licenciement et de chômage temporaire ont diminué dans les PME mais les embauches ne sont pas encore au bon niveau, indique jeudi le spécialiste RH SD Worx.Les intentions de licenciement ont diminué passant de 17,4% des PME sondées au trimestre précédent à une PME sur 10 actuellement (11,4%). Seul un employeur sur cinq a l'intention de remplacer un travailleur licencié. Les intentions de recrutement sont identiques au trimestre précédent. Un quart des PME (24,9%) envisage de recruter. "La tendance à la hausse (27,2% en décembre) ne se poursuit pas. Le niveau d'avant crise (environ 1 PME sur 3) n'est pas encore à portée", souligne SD Worx. Une PME sur trois pense devoir toujours recourir au chômage temporaire pour cause de coronavirus. C'est mieux que le trimestre précédent, lorsque quatre PME sur dix ont estimé que la mesure d'aide était nécessaire (39,8%), souligne encore SD Worx. Point positif selon l'enquête, près d'une PME sur trois (30,5%) s'attend à une augmentation du volume de travail, soit une amélioration par rapport au trimestre précédent, lorsque cette proportion s'élevait encore à un quart (24,7%). SD Worx a mené son enquête auprès de 673 dirigeants et responsables RH de PME (jusqu'à 250 travailleurs). (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info